La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 916,42
    +155,37 (+0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 139,20
    +92,01 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    28 871,78
    +324,80 (+1,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0164
    -0,0094 (-0,91 %)
     
  • HANG SENG

    20 040,86
    -134,76 (-0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    23 752,33
    -320,01 (-1,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    573,46
    -17,30 (-2,93 %)
     
  • S&P 500

    4 299,17
    +19,02 (+0,44 %)
     

Le SCFP demande à Transports Canada d’assurer la protection des agents et agentes de bord

VANCOUVER, British Columbia, July 05, 2022--(BUSINESS WIRE)--Alors que les mesures de contrôle de la COVID-19 sont en voie d'être levées partout au pays, le SCFP demande au gouvernement fédéral de voir à ce que les compagnies aériennes continuent de fournir aux agents et agentes de bord de l'équipement de protection individuel (EPI) sur leur lieu de travail afin de les protéger quand le port du masque par les passagers et passagères ne sera plus obligatoire.

Le SCFP et d'autres syndicats représentant le personnel du secteur du transport aérien participent régulièrement à des appels avec les organismes de réglementation fédéraux sur les questions de santé et sécurité liées à la pandémie. Nous sommes néanmoins souvent pris de court par les modifications inattendues aux procédures et exigences liées à la COVID-19. Cela préoccupe beaucoup nos membres.

Le SCFP a récemment sondé ses 15 000 membres du secteur du transport aérien concernant les mesures de santé et sécurité liées à la COVID-19. Les résultats sont clairs. Une bonne partie des agents et agentes de bord estiment être bien protégés à l’heure actuelle. Des milliers d’entre eux souhaitent que leur employeur continue à mettre de l'EPI à leur disposition quand le port du masque pour les passagers et passagères ne sera plus obligatoire.

« Nous attendons tous avec impatience le jour où la COVID sera suffisamment sous contrôle pour qu'il ne soit plus nécessaire d'exiger le port du masque par les passagers et passagères. Mais, il faut reconnaître qu'il subsiste des risques pour la santé et la sécurité des agents et agentes de bord », a déclaré Troy Winters, représentant national en santé et sécurité du SCFP pour le secteur du transport aérien. « Des milliers de travailleurs et travailleuses s'attendent à ce que leurs employeurs les protègent et à ce que les organismes de réglementation veillent à ce que les compagnies respectent les lois sur la santé et la sécurité. »

Nous nous attendons à ce que de nombreux transporteurs cherchent à revenir à leurs façons de faire d'avant la pandémie. Ils se compareront entre eux et diront qu'il faut revenir à la normale au plus vite pour le bien des opérations et pour l'image de l'entreprise. Le point de vue du personnel de première ligne du secteur du transport aérien est pourtant sans équivoque: la plupart souhaitent pouvoir continuer à porter des équipements de protection si leur santé est en jeu.

Nous espérons que nous tirerons des leçons durables de cette pandémie. Si le gouvernement fédéral met fin au port obligatoire du masque pour les passagers et passagères, nous nous attendons à ce que les organismes de réglementation exigent des employeurs qu'ils continuent à fournir de l'équipement de protection individuelle à leur personnel pour protéger leur santé et leur sécurité.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220705005832/fr/

Contacts

Hugh Pouliot
Media relations, CUPE
613-818-0067
hpouliot@cupe.ca

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles