La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 274,64
    -120,22 (-0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Scandale du Mediator: Servier de retour devant la justice dans cette affaire hors normes

AFP/Archives - Fred TANNEAU

Le procès en appel s’ouvre ce lundi 9 janvier, près de deux ans après le verdict condamnant le laboratoire pour tromperie aggravée, homicides et blessures involontaires.

Après plus de dix ans d’instruction, neuf mois d’audience et environ 2.000 pages de jugement à l’issue d’un premier procès fleuve, le scandale du Mediator revient sur la scène judiciaire en ce début d’année. Le procès en appel de cette affaire hors norme, révélée par la pneumologue brestoise Irène Frachon en 2010, s’ouvre ce lundi 9 janvier et durera six mois.

Le 29 mars 2021, les Laboratoires Servier avaient été reconnus coupables de tromperie aggravée et d’homicides et blessures involontaires, et condamnés à verser 2,7 millions d’euros d’amende. Ainsi que 180 millions de dommages et intérêts aux victimes de ce médicament antidiabétique détourné comme coupe-faim, avec des risques de valvulopathie et d’hypertension artérielle pulmonaire, et qui serait responsable de 500 à 2.000 décès, selon différentes expertises. Commercialisé pendant trente-trois ans en France, de 1976 à 2009, le Mediator a été prescrit à cinq millions de personnes.

Volet escroquerie

Le groupe a, en revanche, été relaxé des faits d'obtention indue d'autorisation de mise sur le marché et d'escroquerie au détriment de l’Assurance maladie et des mutuelles pour le remboursement de ce médicament, dont les ventes ont généré près de 30 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel durant sa commercialisation. Le préjudice financier subi par l’ensemble des caisses du régime général de l’Assurance maladie comprend le coût de prise en charge des boites de médicaments entre 1995 et 2010 (évalué à près de 350 millions d’euros), mais également les sommes liées aux échocardiographies systématiques de dépistage de valvulopathie réalisées pour près de 9,5 millions, précise-t-on à la Cnam.

Lire aussiScandale du Mediator : la lanceuse d'alerte Irène Frachon monte au front avant le procès en appel

Tandis que le parquet a fait appel de la relaxe sur le volet escroquerie, tout comme la Sécu, Servier a, dans la foulée, fait appel de ses condamnations. Ce qui a incité les avocats des quelque 6.500 parties civiles à se [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi