La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 171,17
    +56,48 (+0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Scandale Kinder : les excuses du patron de Ferrero ne passent pas auprès des familles

Il prenait la parole dans Le Parisien jeudi 26 mai. Après le scandale lié aux produits Kinder, le directeur général France de Ferrero, Nicolas Neykov, s’excusait notamment après la contamination à la salmonelle et l'hospitalisation de plusieurs enfants. En mettant en avant l’"impact financier" de "plusieurs dizaines de millions d'euros" pour le groupe, il avançait : "Cette crise nous fait mal au cœur." Il reconnaissait aussi des "défaillances" et se disait "profondément désolé". Il confiait aussi être "désolé que la crise ait été mal gérée".

Des excuses qui ne passent pas vraiment auprès des familles. Interrogé par Le Parisien, l'avocat Me Richard Legrand (qui représente aussi plusieurs familles victimes du scandale Buitoni) juge le mea culpa "un peu léger". Dans le quotidien, il émet des réserves notamment face aux promesses d'indemnisations faites par le groupe Ferrero. "On verra ce qui est proposé, et en fonction, on adaptera notre stratégie", lâche-t-il, en précisant qu'il n'avait pour le moment "aucun détail [sur le] montant".

Le 19 mai dernier, l'association de défense des consommateurs Foodwatch avait annoncé porter plainte avec deux familles de deux fillettes, nées en 2013 et 2016, tombées malades après avoir mangé des œufs Kinder. L'une d'elles, âgée de 6 ans, avait été "hospitalisée en urgence pédiatrique pour intoxication à la salmonelle" ayant entraîné une myocardite, expliquait Foodwatch. Aujourd'hui, elle dénonce le timing de ces excuses auprès de nos confrères : (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Victime de la pénurie de moutarde, un restaurateur lance un SOS sur les réseaux sociaux
Trottinette électrique : Cdiscount propose 110 euros de remise sur ce modèle
Amazon Prime Video : Ne ratez rien de Roland-Garros grâce à ce bon plan
iPhone 12 Pro Max : Cdiscount baisse de 280 euros le prix du smartphone
Pizzas Buitoni : sept nouvelles familles portent plainte

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles