La bourse ferme dans 43 min
  • CAC 40

    5 798,65
    -11,08 (-0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 692,14
    -15,58 (-0,42 %)
     
  • Dow Jones

    31 470,50
    +78,98 (+0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,2067
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • Gold future

    1 707,90
    -25,70 (-1,48 %)
     
  • BTC-EUR

    42 076,28
    +807,71 (+1,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 015,28
    +27,19 (+2,75 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,99
    +1,24 (+2,08 %)
     
  • DAX

    13 997,47
    -42,33 (-0,30 %)
     
  • FTSE 100

    6 633,83
    +20,08 (+0,30 %)
     
  • Nasdaq

    13 209,17
    -149,62 (-1,12 %)
     
  • S&P 500

    3 855,97
    -14,32 (-0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,3941
    -0,0015 (-0,11 %)
     

Scandale financier au Vatican: première peine de prison pour blanchiment d'argent

·2 min de lecture

Angelo Caloia, l’ancien président de l’Institut pour les œuvres de religions (IOR), la banque du petit État, a été condamné ce jeudi 21 janvier à près de 9 ans de prison pour blanchiment d’argent et détournement de fonds. Un verdict qui se veut exemplaire et qui témoigne d’une justice de plus en plus sévère dans les scandales financiers.

Avec notre correspondant au Vatican, Éric Sénanque

Huit ans et neuf mois de prison. C’est une condamnation sans précédent prononcée par le tribunal de la cité du Vatican : la première fois qu’une peine de prison est prononcée en matière de délit financier.

Jusqu’en 2009 et pendant vingt ans, Angelo Caloia a dirigé l'IOR, la « banque du Vatican », éclaboussée dans le passé par de nombreux scandales. En 2014, une instruction est ouverte contre lui. Selon la justice vaticane, 29 propriétés de la banque auraient été vendues sous son autorité, en dessous du prix du marché, entre 2001 à 2008. Caloia, ainsi que deux avocats également condamnés, ont touché quelque 19 millions d’euros placés sur des comptes en Suisse.

À lire également : Italie: à Naples, «la corruption pue» dénonce le pape

Procès pour l'Histoire

Le procès s’est ouvert en 2018 et pas moins de 23 audiences se sont succédé, la plupart dans le plus grand secret. Dans son verdict rendu ce jeudi, le tribunal a ordonné une indemnisation de l’IOR et de sa filiale immobilière à hauteur de 23 millions d’euros. Les avocats d’Angelo Caloia, âgé aujourd’hui de 81 ans ont fait appel.

La sévérité de la peine répond à la volonté du pape de durcir sa lutte anti-blanchiment au Vatican ces derniers mois, et de mettre le petit État en conformité avec les normes européennes. « C’est un procès destiné à rester dans l’Histoire », a commenté le promoteur de justice du Vatican au cours de l’audience.

À lire aussi : Le pape François renforce la lutte contre l'opacité financière au Vatican