Marchés français ouverture 7 h 34 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 018,33
    -272,68 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,1915
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 558,59
    +121,75 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    31 946,21
    -344,55 (-1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    938,66
    -31,22 (-3,22 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Scandale à l’université Paris 13 sur fond de pandémie de Covid-19

·1 min de lecture

Des élèves de première année de médecine se seraient procurés des faux tests positifs au coronavirus afin de se retrouver confinés en pleine période d'examens.

Rififi à l'université Paris 13 ? La faculté de médecine Sorbonne-Paris-Nord, située à Bobigny, en Ile-de-France, semble secouée ces temps-ci par un léger parfum de scandale. Certains étudiants en première année de médecine auraient "falsifié" les résultats de tests au Covid-19 afin que ceux-ci se révèlent positifs, rapporte Le Parisien, le 6 juin. L'objectif de la manœuvre ? Pouvoir être placés en confinement, isolés, pendant deux semaines. Deux semaines de plus pour réviser leurs examens... et les passer lors d'une session ultérieure, à la différence de leurs petits camarades. Ce sont les accusations portées par d'autres étudiants de la faculté de médecine de Paris 13, une filière particulièrement sélective.

En raison de la réforme récente des études de médecine, certains dénoncent une sorte d'inégalité dans l'organisation des examens, laissant parfois plus de temps à certaines filières pour réviser. Ce serait en raison de cette inégalité que certains auraient essayé d'obtenir quelques semaines de plus de révisions via des tests positifs au Covid-19. Auprès du quotidien, des étudiants affirment que plusieurs de leurs camarades ayant eu recours à ce stratagème "ne s'en sont pas cachés". "Certains nous ont même incités à en profiter mais pour nous, c'était hors de question", explique ainsi une étudiante en médecine à Bobigny.

>> À lire aussi - Toulouse : un étudiant à la rue après le squat de son appartement ?

Les faux tests positifs auraient été obtenus via un autre étudiant, (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Air cocaïne : les pilotes ont-ils sciemment participé à un trafic de drogue en bande organisée ?
RSA pour les jeunes : le plaidoyer des présidents socialistes de conseils départementaux
Et la ville non-méditerranéenne la plus ensoleillée de France est…
Présidentielle 2022 : tollé général après la dernière sortie de Jean-Luc Mélenchon
En Chine, l'énorme bond des importations sur un an

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles