Marchés français ouverture 1 h 32 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,2090
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    29 360,51
    +380,30 (+1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    38 272,55
    +605,26 (+1,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,56
    -8,58 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

Savez-vous ce que vous valez (vraiment) sur le marché de l’emploi ?

·2 min de lecture

En réalité la réponse est assez simple : vous valez ce que le marché est prêt à vous donner et ce que vous êtes prêt à recevoir. Il faut donc d’abord partir d’une analyse objective du marché, en tenant compte de votre diplôme, de votre expérience, de votre métier, de l’entreprise que vous visez, du secteur d’activités. Et sans oublier le contexte actuel de morosité et de crise. Ne vous fiez surtout pas à votre propre salaire qui n’est pas toujours le bon référentiel parce qu’il peut-être trop bas, voire trop haut. Oubliez par exemple cette idée reçue qui dure encore et qui veut que l’on augmente son salaire de 10% parce qu’on change d’emploi. Ça, c’était valable avant. Attention, cela ne veut pas dire non plus que vous devez vous brader parce que c’est la crise ou parce que vous êtes chercheur d’emploi. Il faut essayer de trouver le juste milieu.

En parlant de se brader, pour la petite anecdote, sachez que les femmes ont tendance à se sous-estimer au moment d’aborder cette question du salaire. Des femmes à compétences égales vont demander beaucoup moins que les hommes lorsqu’on leur pose cette question. C’est donc un petit message que je vous adresse à vous Mesdames : « faites attention à ne pas vous brader, prenez bien en compte les données du marché. Tenez compte de vos diplômes. Faites une vraie analyse et évitez d’avoir une opinion basse de vous car le recruteur en face vous regardera avec les yeux que vous portez vous-même sur vous ».

>> Notre service - Vous cherchez un emploi ou voulez en changer ? Retrouvez des milliers d'offres sur notre site

Enfin, il faut aussi intégrer qu’il y a dans ce domaine une vraie notion d’urgence personnelle dont vous devez tenir compte : soit vous êtes pressé parce que vous êtes dans une situation difficile et que vous allez être obligé de faire des concessions, soit vous avez du temps et vous pouvez vous permettre d’être plus exigeant.

Découvrez la suite des conseils de Christel de Foucault en écoutant “Trouveur d’Emploi”, le podcast (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Santé au travail : la proposition de loi adoptée par l’Assemblée nationale, tous les détails de la réforme
Fonctionnaires positifs au Covid-19 : le jour de carence supprimé jusqu’au 1er juin
Ces 10 métiers qui recrutent massivement… sans publier d’offres d’emploi
Formation : déjà plus de 1.000 inscrits à notre salon sur le CPF, plus qu’un mois pour y participer !
Chômage partiel : l'indemnité des salariés de nouveau prolongée d'un mois