La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 367,54
    +66,57 (+0,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Saur: Pourquoi le numéro 3 français de l'eau va accueillir de nouveaux actionnaires

SUPERSTOCK / SIPA

Le troisième acteur français de la gestion de l’eau va accueillir de nouveaux actionnaires. L’arrivée des fonds PGGM et DIF Capital Partners devrait permettre à la Saur de se développer plus vite.

Nouvel épisode dans l’histoire mouvementée de la Saur. Le troisième acteur français de la gestion de l’eau derrière Veolia et Suez va accueillir de nouveaux actionnaires. Propriétaire de l’entreprise depuis 2018, le fonds suédois EQT a indiqué ce mercredi matin être entré en négociation exclusive avec le fonds de pension néerlandais PGGM et le fonds dans les infrastructures DIF Capital Partners pour la cession de 50% de sa participation. "Accueillir PGGM et DIF Capital Partners aux côtés d'EQT représenterait une formidable opportunité pour Saur de se développer plus vite et plus fort", a indiqué dans un communiqué Patrick Bléthon, président exécutif de la Saur.

Lire aussiLe chantier compliqué de la nouvelle patronne de Veolia Estelle Brachlianoff

Ces dernières années, l’entreprise a profondément évolué en axant son développement sur les marchés à forte valeur ajoutée et sur l’international, via une quinzaine d’acquisitions. En 2020, l’entreprise avait racheté la firme néerlandaise Nijhuis Industries, spécialiste du traitement des eaux industrielles. L’année suivante, elle reprenait le portugais Aquapor, leader des concessions d’eau municipale. Ce qui permettait à la Saur de devenir le numéro trois sur la péninsule ibérique. Et en août dernier, la société récupérait pour 190 millions d’euros les activités de Veolia dans les services mobiles de l'eau.

Recrutements sans période d’essai

La Saur qui vise 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires cette année dont 50% hors de France est aujourd’hui en bonne santé. L’effectif qui était de 7.500 personnes il y a quatre ans a dépassé les 12.000. "On a augmenté les salaires de 4% et on recrute sans période d’essai", confiait il y a quelques mois Patrick Bléthon au site Boursorama. Mais ce développement coûte cher. En 2030, la Saur espère devenir "le champion de la transition hydrique". L’entreprise va donc devoir à nouveau beaucoup investir. L’actionnaire EQT a les poches profondes. Mais il n’est pas illogique qu’il cherche à[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi