Marchés français ouverture 5 h 51 min
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,06 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,54 (-2,23 %)
     
  • Nikkei 225

    28 656,00
    -95,62 (-0,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,1282
    -0,0038 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    24 089,71
    +9,19 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    51 156,94
    +2 637,20 (+5,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 439,65
    -15,76 (-1,08 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     

Satellites SES: le gros coup de Thales Alenia Space

·2 min de lecture

Avec la commande de deux satellites par l’opérateur luxembourgeois SES, Thales Alenia Space a remporté un des contrats spatiaux les plus importants de l’année. Il confirme la très bonne santé des deux champions français, Airbus et Thales, qui mènent la vie dure à leurs rivaux américains.

Serait-ce Noël avant l’heure pour Thales? Thales Alenia Space (TAS), coentreprise détenue par le groupe français (67%) et l’italien Leonardo (33%), a frappé un grand coup en décrochant, jeudi 18 novembre, une . Le premier engin, Astra 1P, sera basé sur la plateforme SpaceBus Neo, déjà éprouvée en orbite (satellites Konnect, SES-17). Le deuxième satellite, Astra 1Q, sera quant à lui basé sur la toute nouvelle plateforme Space Inspire, une gamme de satellites plus petits et totalement reconfigurables en orbite lancée fin 2019. C’est la première commande de cette plateforme pour Thales, qui voit ainsi son concept validé par un des acteurs les plus prestigieux de la place. Les deux satellites seront lancés en 2024.

Ce contrat est une excellente nouvelle pour les usines françaises de TAS. L’usine de Toulouse concevra les charges utiles, et le site de Cannes effectuera l’assemblage final et des tests. Si le montant de la commande n’est pas précisé, un satellite télécoms coûte en général 200 à 300 millions de dollars. "Nous sommes honorés que SES renouvelle sa confiance à Thales Alenia Space après nous avoir confié la construction de SES-17, en route vers son orbite géostationnaire, ainsi que celle des satellites SES-22 et SES-23, en cours de réalisation dans nos salles blanches", indique Hervé Derrey, PDG de Thales Alenia Space.

Ce contrat confirme l’excellente année 2021 du champion franco-italien sur le segment très disputé des satellites télécoms en orbite géostationnaire (36.000 km). Le groupe cannois (1,85 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2020, 7.700 salariés) en est à trois satellites commandés sur le marché commercial (Astra 1P, Astra 1Q et le satellite indonésien HTS 113BT), ce qui le place en tête des commandes mondiales depuis le début de l’année, devant Airbus Defence & Space (deux commandes) et l’américain Maxar (deux contrats). En ajoutant les deux satellites de télécommunications militaires Sicral 3A et Sicral 3B commandés par le ministère italien [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles