Marchés français ouverture 5 h 19 min
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    28 931,23
    -174,78 (-0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    25 795,17
    -243,10 (-0,93 %)
     
  • BTC-EUR

    52 361,23
    -2 178,85 (-3,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 473,50
    -31,66 (-2,10 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     

Sasol s'engage à atteindre le « net zéro » d'ici 2050 et triple ses objectifs de réduction d'émissions de GES à l'horizon 2030

·11 min de lecture

JOHANNESBURG, 24 septembre 2021 /PRNewswire/ -- Sasol Limited (Sasol) a annoncé aujourd'hui l'actualisation de sa stratégie qui l'engage à atteindre un objectif de zéro émission nette d'ici 2050. Cette annonce est conforme à l'engagement de Sasol d'accélérer sa transition vers un monde à faibles émissions de carbone en adéquation avec les objectifs de l'Accord de Paris.

En accord avec son ambition pour 2050, Sasol a intensifié son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de scope 1 et 2 pour 2030, d'un taux initial de 10 % pour ses activités en Afrique du Sud annoncé l'an dernier, à un taux de 30 % pour ses activités dans les secteurs de l'énergie et de la chimie, par rapport à un taux de référence de 2017. L'entreprise est également en train de mettre en place un objectif de réduction de scope 3 pour son secteur de l'énergie, selon un taux de référence de 2019. Cette décision s'aligne sur l'engagement de ses pairs dans ces secteurs.

« En se fondant sur des évaluations et modèles détaillés, notre objectif de 2030 peut être atteint sans désinvestissements ni compensations, mais grâce à la décarbonation directe de nos actifs existants », affirme Fleetwood Grobler, président-directeur général de Sasol.

« Nous y parviendrons grâce à une combinaison d'économies d'énergie et de procédés, à des investissements dans les énergies renouvelables et à une transition vers le gaz naturel comme matière première de transition pour notre chaîne de valeur en Afrique australe. Ces solutions sont bien connues, et nous les gérons en grande partie, et les investissements nécessaires sont rentables, préservant de solides rendements dans notre entreprise, au-delà du coût du capital. »

Au-delà de 2030, Sasol dispose de plusieurs choix viables pour atteindre son objectif net zéro d'ici 2050 avec différentes options pour transformer sa chaîne de valeur en Afrique australe en passant progressivement du charbon vers davantage de gaz de transition, puis ensuite vers l'hydrogène vert et le carbone durable à long terme, à mesure que l'économie s'améliore pour ces options.

« Dans un avenir incertain, cette approche offre de l'agilité et nous permet de pivoter à mesure que des leviers d'atténuation rentables deviennent disponibles. Nous évitons également l'immobilisation des infrastructures et les mauvaises gestions du capital », ajoute M. Grobler.

La technologie exclusive Fischer-Tropsch (FT) de Sasol est particulièrement adaptée pour jouer un rôle significatif dans un avenir à faibles émissions de carbone, avec de nouveaux gisements de valeur attrayants et émergents.

« Dans ce contexte, nous mettons sur pied une nouvelle entreprise, Sasol ecoFT, dans le but de renforcer notre leadership technologique et d'établir une position importante sur le marché international. L'une des premières applications de cette technologie sera probablement les carburants durables d'aviation (SAF) pour lesquels de nouvelles réglementations stimulent la demande et où la technologie et les matières premières existantes ont des limites que le FT peut éliminer. »

Une transition juste

À mesure que les économies mondiales transforment leurs systèmes énergétiques, l'industrie en sera perturbée, les gisements de valeur et les marchés du travail seront modifiés, et des compétences et capacités diversifiées seront exigées dans différentes régions géographiques. Sasol réalisera une transition juste à travers son empreinte géographique, dans le but de protéger et de favoriser les opportunités d'emploi en accélérant le développement de nouveaux gisements de valeur énergétiques.

L'Afrique du Sud est particulièrement prometteuse en matière d'énergies renouvelables et de production d'hydrogène vert à faible coût pour son propre usage et pour les possibilités d'exportation. Pour ce faire, des plans nationaux devront être établis par les parties prenantes du secteur et par le gouvernement afin de créer des opportunités, de maximiser les opportunités de localisation pour créer des emplois et de la richesse économique.

« Bien que la répercussion sur la main-d'œuvre sera probablement visible après 2030, il faut l'anticiper dès maintenant, avec les bons plans de capital humain à long terme, grâce à la gestion d'une transition naturelle des personnes impliquées dans les activités liées aux combustibles fossiles et à l'investissement dans la requalification pour répondre aux besoins d'une économie à faibles émissions de carbone à l'avenir, » affirme M. Grobler.

Futures activités de Sasol

L'activité énergétique de Sasol est positionnée de façon à mener la transition énergétique en Afrique australe grâce à sa base d'actifs avantageuse avec un prix de rentabilité du pétrole inférieur à 35 dollars américains le baril. En tant que l'un des plus grands producteurs mondiaux d'hydrogène gris, Sasol vise à tirer parti de cette expertise pour la décarbonation grâce à des matières premières à plus faible teneur en carbone et grâce à une plus forte production de combustibles et d'énergies durables aux coûts compétitifs.

Sa branche d'activité chimique continuera ses recherches d'opportunités de croissance grâce à sa chimie unique, en particulier dans les technologies FT et Ziegler-Alumina-Guerbet. Avec ses usines de Lake Charles maintenant pleinement opérationnelles, Sasol dispose de voies précises pour générer des flux de trésorerie attrayants à mesure que la capacité augmente. Il accélérera la croissance de solutions plus spécialisées et de produits chimiques durables, en particulier en matière de produits chimiques destinés aux marchés de soins essentiels et de matériaux avancés, domaines dans lesquels Sasol se positionne déjà comme leader sur le marché.

Sasol ecoFT se concentrera sur le développement de nouvelles activités durables en tirant parti de la technologie FT. FT utilise actuellement des sources d'hydrogène et de carbone à base de combustibles fossiles. Cette technologie a le potentiel d'utiliser de l'hydrogène vert et des sources durables de matières premières de carbone, comme la biomasse, le carbone capté par des procédés à forte intensité de carbone et, à terme, le captage direct du CO2 dans l'air.

« Notre technologie FT, au cœur de notre chaîne de valeur en Afrique australe, nous permet de bien nous positionner en matière de décarbonation grâce à des matières premières à faible teneur en carbone et pour accélérer la production de carburants et de produits chimiques durables et compétitifs », souligne Grobler.

Autofinancement de la transition, tout en offrant des rendements durables

La stratégie réorientée de Sasol repose sur un cadre financier qui permettra à l'entreprise d'accroître sa valeur partagée tout en accélérant sa transition, alors que des dividendes durables et résilients seront remis à ses actionnaires.

« Grâce à notre cadre d'affectation des capitaux et à notre structure de gouvernance clairs et actualisés, nous assurerons une prise de décision efficace et optimale pour gérer toutes les décisions en matière de capital auxquelles nous sommes confrontés dans la mise en œuvre de Future Sasol », affirme Paul Victor, directeur financier du Groupe Sasol.

À court et à moyen terme, la première phase jusqu'en 2025 permettra à Sasol de renforcer son bilan, tout en améliorant sa compétitivité par rapport aux coûts et sa capacité à accroître la production de flux de trésorerie dans un scénario où le prix du pétrole est peu élevé. Sasol vise à améliorer le retour sur capitaux investis (ROIC) entre 12 et 15 % au cours de cette période.

La deuxième phase à court et à moyen terme jusqu'en 2030 priorise l'équilibre entre les rendements et l'investissement dans le plan de transition de Sasol. Au cours de cette période allant jusqu'en 2030, Sasol prévoit d'investir entre 20 et 25 milliards de rands par an pour maintenir sa base d'actifs, de se conformer à toutes les réglementations pertinentes en matière d'environnement et de qualité de l'air, et prévoit également de financer la transition pour atteindre l'objectif de réduction des émissions de GES de 30 %. Cela inclut un total de 15 à 25 milliards de rands en capital de transformation global jusqu'en 2030, tandis que le ROIC visé devrait être supérieur à 15 %.

« Le profil de rendement global du groupe Sasol continuera de s'améliorer considérablement et demeure attrayant – il existe clairement un moyen d'obtenir des rendements plus élevés pendant que nous atteignons nos objectifs en matière de changements climatiques », ajoute Victor.

Les dividendes reprendront une fois que les éléments déclencheurs clés seront atteints et que l'on est convaincus que les rendements remis aux actionnaires sont viables selon les perspectives qui prévalent à ce moment-là. Le versement minimal de 2,8 fois ou 36 % du bénéfice annuel par action de base (CHEPS) sera déclenché lorsqu'un ratio de levier de 1,5 fois la dette nette par rapport au BAIIA sera atteint et que le niveau d'endettement absolu sera inférieur à 5 milliards de dollars américains. L'augmentation à 2,5 fois ou 40 % du CHEPS suivra lorsque les niveaux d'endettement nets absolus baisseront à moins de 4 milliards de dollars américains. Le dividende régulier sera maintenu dans cette fourchette.

Émis par :
Matebello Motloung, Responsable : Relations médias du groupe
Téléphone (ligne directe) : +27 (0) 10 344 9256 ; Mobile : +27 (0) 82 773 9457
matebello.motloung@sasol.com

À propos de Sasol :

Sasol est une entreprise internationale productrice de produits chimiques et d'énergie. Nous exploitons nos connaissances et notre expertise pour intégrer des technologies et des processus élaborés dans des installations d'exploitation à l'échelle mondiale.

Nous achetons, produisons et commercialisons de manière sûre et durable une gamme de produits de haute qualité dans 27 pays, créant ainsi de la valeur pour les parties prenantes. Notre objectif 'Innover pour un monde meilleur' nous impose d'atteindre des résultats en matière de prospérité économique, qualité de l'environnement et capital social (approche Triple Bottom Line), de manière responsable et toujours avec l'intention de faire bon usage de notre force.

Nous avons priorisé quatre objectifs de développement durable pour assurer la durabilité environnementale, sociale et économique de notre entreprise.

À propos de la politique de confidentialité de Sasol :

Nous souhaitons vous informer sur le traitement de vos données personnelles par Sasol South Africa Limited et sur vos droits en vertu de la loi applicable sur la protection des données, telle qu'interprétée et incluse dans la politique de confidentialité des données de Sasol.

Au sein de notre entreprise, seules les Relations médias du Groupe Sasol recevront vos données personnelles afin de maintenir la relation avec le destinataire en sa qualité de membre des médias. Vous avez le droit de demander la correction ou la suppression de vos données personnelles que nous stockons à l'adresse suivante : Sasol Place, 50 Katherine Street, Sandton à Johannesburg. Vous avez également le droit de limiter le traitement de vos données. Pour exercer vos droits de confidentialité ou en savoir plus sur la politique de confidentialité des données, veuillez contacter notre bureau de confidentialité à l'adresse : privacy@sasol.com

Énoncés prospectifs :

Sasol peut, dans le présent document, faire certaines déclarations qui ne sont pas des faits historiques et qui se rapportent à des analyses et à d'autres informations fondées sur des prévisions de résultats futurs et des estimations de montants qui ne sont pas encore déterminables. Ces déclarations peuvent également porter sur nos perspectives, nos attentes, nos développements et nos stratégies d'affaires. Des exemples de tels énoncés prospectifs comprennent, sans s'y limiter, l'incidence de la nouvelle pandémie du coronavirus (COVID-19) sur les activités de Sasol, les résultats des opérations, la situation financière, la liquidité et les états financiers concernant l'efficacité des mesures prises par Sasol pour traiter ou limiter toute incidence de la COVID-19 sur ses activités ; les états concernant les fluctuations des taux de change, l'évolution des prix du pétrole brut, la croissance du volume, l'évolution de la demande pour les produits de Sasol, l'augmentation de la part de marché, le rendement total des actionnaires, l'exécution de nos projets de croissance, les réserves pétrolières et gazières, la réduction des coûts, le développement législatif, réglementaire et fiscal, notre stratégie en matière de changements climatiques et nos perspectives de rendement commercial. Des mots tels que « croire », « prévoir », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « chercher », « vouloir », « planifier », « pourrait », « peut », « s'efforcer », « cibler », « prévoir » et « projet », ainsi que des expressions semblables, sont destinés à identifier les déclarations prospectives, mais ne sont pas les seuls moyens d'identifier de telles déclarations. De par leur nature même, les énoncés prospectifs comportent des risques inhérents et des incertitudes, tant généraux que particuliers, et il existe des risques que les prévisions, les projections, et autres énoncés prospectifs ne soient pas atteints. Si un ou plusieurs de ces risques se matérialisent ou si les hypothèses sous-jacentes se révèlent inexactes, nos résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux anticipés. Il faut comprendre qu'un certain nombre de facteurs importants peuvent avoir une incidence sur les résultats réels pouvant sensiblement être différents des plans, objectifs, attentes, estimations et intentions exprimés dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs, non exhaustifs, sont abordés plus en détail dans notre dernier rapport annuel sur le formulaire 20-F déposé le 24 août 2020 et dans d'autres documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis. La liste des facteurs dont il est question n'est pas exhaustive ; lorsque vous vous fiez à des énoncés prospectifs pour prendre des décisions de placement, vous devriez examiner attentivement ces facteurs ainsi que d'autres incertitudes et événements. Les déclarations prospectives ne s'appliquent qu'à la date à laquelle elles sont faites, et nous déclinons toute responsabilité de mise à jour ou de révision, que ce soit en raison de nouvelles informations, d'événements futurs ou de quoi que ce soit d'autre.

De plus amples renseignements sont disponibles sur notre site Web : www.sasol.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles