Publicité
Marchés français ouverture 5 h 17 min
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    38 430,61
    +328,17 (+0,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,0731
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 961,89
    +25,77 (+0,14 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 030,02
    -799,51 (-1,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 362,31
    -25,85 (-1,86 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     

Saola : Hong Kong en alerte maximale à l’approche d’un typhon qui pourrait être « le plus puissant » depuis 1949

Saola : Hong Kong en alerte maximale à l’approche de ce qui pourrait être « le plus puissant » typhon depuis 1949
Saola : Hong Kong en alerte maximale à l’approche de ce qui pourrait être « le plus puissant » typhon depuis 1949

ENVIRONNEMENT - Barricades et fenêtres fermées. Le super typhon Saola, qui s’approche ce vendredi 1er septembre des côtes chinoises, pourrait être « le plus puissant » depuis plus de 70 ans à toucher terre dans la région de Hong Kong, où le niveau d’alerte est désormais maximal, menaçant les dizaines de millions d’habitants de mégapoles déjà calfeutrées.

Des centaines de vols ont été supprimés et la rentrée des classes a été repoussée à Hong Kong, tandis que les rues détrempées de cette place financière étaient désertées.

« Saola pourrait devenir le typhon le plus puissant depuis 1949 à toucher le delta de la rivière des Perles », qui comprend plusieurs grandes villes comme Hong Kong, Canton, Shenzhen et Macao, a déclaré le Centre météorologique national sur le réseau social Weibo.

Risque de « graves inondations »

Un impact direct sur Hong Kong étant possible, les autorités y ont relevé vendredi en fin de journée le niveau d’alerte de T8 à T9, puis à T10, le maximum, émis seulement 16 fois depuis la Deuxième Guerre mondiale. Elles anticipent en effet une augmentation sensible de la force du vent, susceptible d’atteindre « 118 km/h ou plus » avec des rafales pouvant dépasser 220 km/h.

PUBLICITÉ

« Ne sortez pas et restez éloignés des fenêtres et des portes extérieures. Assurez-vous que vous disposez d’un abri », a averti l’observatoire météorologique de Hong Kong. Saola devrait frôler cette ville vers minuit, soit dans en fin de journée en France.

Les rues de Hong Kong étaient désertes vendredi, hormis quelques personnes en quête d’achats de dernière minute. Vitrines et fenêtres des commerces et des habitations ont été protégées au moyen de ruban adhésif, tandis que les immeubles de bureaux proches de Victoria Harbour ont barricadé les entrées pour tenter d’empêcher l’eau d’y pénétrer.

L’autorité aéroportuaire de Hong Kong a annoncé l’annulation de plus de 300 vols vendredi. La Bourse a annoncé l’annulation des « séances de négoce du matin pour tous les marchés ».

En Chine, la fermetture des bureaux

En Chine continentale, la province de Guangdong a décrété une situation d’urgence de niveau I concernant les vents, le niveau maximum. Shenzhen, l’un des principaux centres économiques du pays, a ordonné la fermeture des bureaux, commerces et marchés et ouvert des abris pour la population et les travailleurs, comme le montrent des images circurlant sur les réseaux sociaux.

Des dizaines de chauffeurs-livreurs ont bravé les vents violents et la pluie pour atteindre les habitants réfugiés chez eux. les trains en provenance et à destination de Canton sont suspendus jusqu’à 18H00 locales samedi.

Des dizaines de chauffeurs livreurs ont bravé les vents violents et la pluie pour atteindre les habitants réfugiés chez eux. « Je travaillerai jusqu’à ce que je sente que c’est trop dangereux », a affirmé l’un d’eux à l’AFP, Chai Jijie, 22 ans. « Les gens ne veulent pas sortir mais veulent avoir des provisions. Il y a beaucoup de demandes de livraisons ».

Le changement climatique pointé du doigt

Des surfeurs ont eux profité de vents qui atteignaient déjà 63 km/h pour se mesurer à d’énormes vagues générées par l’approche du typhon à Hong Kong.

« Il pourrait y avoir de graves inondations » dans les zones côtières orientales, souligne l’observatoire météorologique, qui juge possibles des niveaux d’eau similaires à ceux provoqués par le typhon Mangkhut en 2018. Plus de 300 personnes avaient été blessées à Hong Kong.

En Chine continentale, il avait affecté plus de trois millions de personnes dans les provinces du sud, faisant six morts.

Dans un village de pêcheurs de basse altitude du district de Lei Yue Mun, sujet aux inondations, l’eau est déjà montée, s’infiltrant dans les magasins, où des sacs de sable barricadent les portes closes.

Bien qu’ils puissent provisoirement perturber l’activité dans les villes comme Hong Kong et Macao, les typhons font beaucoup moins de victimes et de dégâts, grâce à des normes de construction plus strictes et à de meilleurs systèmes de gestion des inondations.

Selon les experts, le changement climatique a augmenté l’intensité des tempêtes tropicales, avec plus de précipitations et des rafales plus fortes entraînant des inondations soudaines et des dommages côtiers.

À voir également sur Le HuffPost :

Ouragan Idalia : En Floride, ce feu de Saint-Elme impressionnant a annoncé l’arrivée de la tempête

Incendies à Hawaï : l’île de Maui porte plainte contre le principal fournisseur d’électricité