Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    37 873,21
    +138,10 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    15 895,42
    +10,40 (+0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    38 471,20
    -761,60 (-1,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0624
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    16 248,97
    -351,49 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 044,19
    -832,73 (-1,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 061,36
    -0,46 (-0,01 %)
     

Santé : péridurale, coloscopie... les anesthésistes menacent de ne plus pratiquer certains actes

Santé : péridurale, coloscopie... les anesthésistes menacent de ne plus pratiquer certains actes

Ils vous endorment pour que vous ne souffriez pas. Mais jusqu’à quand ? Remontés à bloc contre la politique de réduction des coûts menée par l’Assurance maladie, les anesthésistes-réanimateurs libéraux menacent d’arrêter tous les actes qu’ils estiment trop peu, voire pas du tout rentables. «La moitié de nos actes sont facturés entre 48 et 50 euros. A l’échelle des valeurs, vous êtes écœuré quand vous savez qu’un test Covid est remboursé par la Sécu sur la base de 40 euros», lâche amèrement Etienne Fourquet, président du Snarf, le syndicat national représentatif de la profession.

Ces médecins habiles des seringues qui contribuent à 55% de l’activité chirurgicale et 65% des interventions ambulatoires* en France exigent une revalorisation substantielle de leurs actes techniques. Ils n’ont pas été révisés depuis 2004. Autrement dit, cela fait vingt ans qu’une anesthésie réalisée dans le cadre d’une coloscopie**, par exemple, coûte moins de 50 euros. Et le compte n’y est pas non plus pour des actes en apparence bien plus onéreux, comme la péridurale pour les accouchements. «Le tarif de base est à 210 euros*** mais il s’agit d’une activité très contraignante qui requiert une présence 24 heures sur 24, sept jours sur sept», détaille Etienne Fourquet. Un anesthésiste qui soulage les femmes sur le point de donner la vie ne peut donc pas, le même jour, procéder à une anesthésie générale pour une opération des dents de sagesse.

«Il faut se dire que pour l’obstétrique, une équipe d’anesthésistes-réanimateurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chèque énergie : à partir de quelle date ce coup de pouce pour payer vos factures sera envoyé ?
Déficit public : les énormes économies que la France doit réaliser d’ici 2027
Déclaration de revenus 2024 : voici les dates limites pour déclarer vos revenus ce printemps
Taxer davantage les plus riches ? C’est «possible» pour François Bayrou
Les jardiniers sous pression : pourquoi vous risquez une amende après le 15 mars