La bourse ferme dans 6 h 2 min
  • CAC 40

    7 146,27
    -20,00 (-0,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 224,31
    -16,81 (-0,40 %)
     
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0933
    +0,0021 (+0,20 %)
     
  • Gold future

    1 925,80
    -5,00 (-0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    21 410,32
    -540,61 (-2,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    534,16
    -11,16 (-2,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,93
    +0,05 (+0,07 %)
     
  • DAX

    15 414,57
    -94,62 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 836,14
    +15,98 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2242
    +0,0013 (+0,10 %)
     

Santé : vers une nouvelle grève des laboratoires de biologie médicale ?

stefanamer / Getty Images

C'est un conflit sans fin. Encore en désaccord avec l'Assurance maladie et le gouvernement qui souhaitent imposer 1,3 milliards d'économies jusqu'en 2026 aux laboratoires de biologie médicale, les quatre organisations représentatives de la population menacent d'une nouvelle grève à partir de lundi 9 janvier. Mécontents de la dernière proposition de la Caisse nationale de l'Assurance maladie (Cnam), émise fin décembre, les biologistes avaient annoncé un "janvier noir" et tiennent parole : après avoir cessé - encore une fois - le transfert des résultats des tests Covid à la plateforme SI-DEP, les laboratoires fermeront à nouveaux leurs portes au public pendant toute la semaine prochaine.

Une consigne de fermeture du lundi 9 au dimanche 15 janvier a en effet été transmise aux adhérents, ont indiqué à l'AFP François Blanchecotte, président du syndicat des biologistes (SDB) et Lionel Barrand, président du syndicat des biologistes médicaux (SNBM). Contacté par Capital, le leader du SDB confie qu'aucune réunion n'est prévue avec l'Assurance maladie pour décanter la situation. "L'avenant 11 proposé par la Cnam fin décembre ne traite pas deux points : la visibilité économique qu'on aimerait jusqu'au 31 décembre 2025 alors qu'on ne propose que jusque fin 2024", pointe François Blanchecotte. Ce dernier regrette aussi que l'enveloppe proposée pour les actes courants en 2024 soit nivelée à 3,8 millions d'euros. "On veut un peu plus", complète-t-il.

Qui plus est, aucun terrain d'entente n'est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une période "de stabilisation monétaire" va s'ouvrir, selon le gouverneur de la Banque de France
Le Fujian, le plus grand navire de guerre jamais construit par la Chine, bientôt en mer
Record de fréquentation pour les musées parisiens en 2022, voici les plus visités
Scène de panique chez des passagers d'un vol Ryanair enfermés dans un couloir d'embarquement
Le maire de Pantin justifie le changement de nom polémique de la ville