La bourse ferme dans 1 h 47 min
  • CAC 40

    5 880,51
    -150,97 (-2,50 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 431,76
    -82,56 (-2,35 %)
     
  • Dow Jones

    30 505,64
    -523,67 (-1,69 %)
     
  • EUR/USD

    1,0416
    -0,0028 (-0,27 %)
     
  • Gold future

    1 824,40
    +6,90 (+0,38 %)
     
  • BTC-EUR

    18 321,75
    -1 064,45 (-5,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    408,28
    -23,19 (-5,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,72
    -2,06 (-1,88 %)
     
  • DAX

    12 681,19
    -322,16 (-2,48 %)
     
  • FTSE 100

    7 146,64
    -165,68 (-2,27 %)
     
  • Nasdaq

    10 956,02
    -221,87 (-1,98 %)
     
  • S&P 500

    3 756,27
    -62,56 (-1,64 %)
     
  • Nikkei 225

    26 393,04
    -411,56 (-1,54 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2150
    +0,0028 (+0,23 %)
     

Santé mentale: la croissance anormale des arrêts de travail chez les jeunes

©Ken Tomita / Pexels

Alors que la pandémie de Covid-19 perd de l’ampleur et que les entreprises retrouvent un rythme de travail moins chaotique, les arrêts de travail sont toujours aussi nombreux. En cause: la santé mentale des Français s’est dégradée, surtout chez les jeunes.

Les arrêts de travail n'ont pas reflué. Loin s'en faut. D'après les chiffres clés de 2021 du CTIP, le Centre technique des institutions de prévoyance, qui financent les indemnités journalières non prises en charges par l'assurance maladie, les prestations liées aux arrêts de travail ont atteint 4,2 milliards d’euros en 2021, soit un volume proche de celui de 2020. Des prestations anormalement élevées qui étaient passées de 3,7 milliards d’euros en 2019 à 4,3 milliards en 2020 suite à la prise en charge des arrêts Covid, des personnes cas contact ou encore des gardes d’enfants de moins de 16 ans.

Cette situation aurait dû revenir à la normale en 2021, avec la perte de vitesse de l’épidémie et l’assouplissement des règles sanitaires qui n’obligent plus les salariés à être arrêtés en cas de lien proche ou lointain avec le virus. Mais ce n'est pas ce qui s'est passé.

La santé mentale des Français en danger?

Le CTIP explique, dans son bilan annuel, que les arrêts Covid sont restés nombreux au premier trimestre 2021 avant de diminuer sans pour autant infléchir la courbe des arrêts de travail. Le collectif d'institution de prévoyance a alors admis une croissance anormale des arrêts maladie chez les moins de 45 ans à cause de problèmes liés à leur santé mentale. “Statistiquement, ceux qui ont des problèmes de santé physique sont les personnes de plus de 55 ans. Or nous avons vu une augmentation du nombre d'arrêts maladie chez les jeunes. Cette hausse pourrait provenir d'une augmentation des maladies liées à des problèmes psychologiques mais cette hypothèse reste à expertiser”, justifie avec précaution Marie-Laure Dreyfus, déléguée générale du CTIP.

Les traumatismes psychologiques dus au Covid ont probablement un rôle dans dégradation de la santé mentale des Français mais la piste du surmenage au travail pourrait aussi être explorée. Bertrand Boivin-Champeaux, directeur prévoyance au CTIP expliquait que "certains évoquent le télétravail, des problèmes de stress ou de mauv[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles