Marchés français ouverture 6 h 36 min
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    28 833,99
    -37,79 (-0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,0157
    -0,0007 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    20 040,86
    -134,76 (-0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    23 693,89
    -393,56 (-1,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    570,81
    -19,95 (-3,38 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     

Santé mentale des étudiants: les dispositifs d'accompagnement sont-ils suffisants?

Gabrielle CEZARD/SIPA

Pour accompagner les étudiants en détresse psychologique, le gouvernement a prolongé son dispositif "Santé Psy Étudiant", leur permettant d'accéder à huit consultations gratuites avec un psychologue. Une bonne chose pour les professionnels qui constatent une augmentation du nombre de jeunes en difficulté.

Le constat est alarmant. 70% des étudiants se disent en situation de mal-être. Un chiffre en hausse de cinq points par rapport à 2019, selon le résultat d’une étude publiée ce lundi 11 juillet par l’Institut CSA pour la mutuelle étudiante LMDE. Réalisée à partir d’un panel d’environ 3.500 étudiants, cette étude met clairement en évidence . Bien que 66% des interrogés se disent optimistes en ce qui concerne leur avenir professionnel, ils sont toutefois 70% à affirmer se sentir "triste ou déprimé une bonne partie de la journée, et ce, presque tous les jours". Ils sont par ailleurs 60% à avoir "presque tout le temps le sentiment de n'avoir goût à rien, d'avoir perdu l'intérêt ou le plaisir pour les choses qui (leur) plaisent habituellement". Pire encore, 36% avoue avoir déjà eu des pensées suicidaires, soit six points de plus qu’en 2019. "Ces chiffres sont très élevés, notamment les 70% de mal-être des étudiants qui nous ont fortement interpellés, même si c’est une tendance de fond qu’on avait déjà identifiée en 2019", a commenté sur Franceinfo Fabrice Grière, directeur général de la LMDE. Et donc, avant l'épidémie de Covid-19.

Les consultations gratuites prolongées jusqu’à décembre 2022

Mais entre les multiples confinements et les fermetures des universités, la a en effet participé à détériorer la santé mentale des étudiants. Ils sont 57% à assurer que la pandémie a eu un impact négatif sur leur vie étudiante et 40% sur leurs interactions sociales avec leurs proches. Une situation qui a poussé le gouvernement à mettre en place dès février 2021, l, souhaitée par Emmanuel Macron. Son objectif? Permettre aux étudiants en détresse psychologique d’avoir accès à huit cons[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles