Publicité
La bourse ferme dans 41 min
  • CAC 40

    7 929,58
    +2,15 (+0,03 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 890,49
    +12,72 (+0,26 %)
     
  • Dow Jones

    39 022,89
    +26,50 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0842
    +0,0035 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    2 073,40
    +18,70 (+0,91 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 700,83
    -1 384,85 (-2,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,36
    +2,10 (+2,68 %)
     
  • DAX

    17 745,69
    +67,50 (+0,38 %)
     
  • FTSE 100

    7 680,48
    +50,46 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    16 157,09
    +65,17 (+0,40 %)
     
  • S&P 500

    5 111,49
    +15,22 (+0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2652
    +0,0026 (+0,20 %)
     

Santé : vos médicaments seront moins bien remboursés en 2024, confirme Emmanuel Macron

Illustration Capital / Freepik

Les doutes sont (presque) levés. Lors de sa conférence de presse, mardi 16 janvier, Emmanuel Macron a confirmé le doublement polémique des franchises médicales. «Au moment où je vois ce que nos compatriotes peuvent dépenser pour les forfaits de téléphonie, la vie quotidienne, se dire qu’on va passer de 50 centimes à un euro pour une boîte de médicaments, je n’ai pas le sentiment qu’on fait un crime terrible», a-t-il affirmé en réponse à la question d’un journaliste. Ces prélèvements déduits par la Sécu de vos remboursements n’ont jamais été rehaussés depuis leur création en 2008 sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Mais Bercy planche sur ce scénario depuis l’été dernier afin de redresser les finances publiques.

«C’est une bonne mesure», a insisté le président de la République qui appelle à la responsabilisation des assurés sociaux, dans un contexte marqué par la pénurie des médicaments. «On doit conjurer une sorte de fatalité française, c’est qu’on consomme trop de médecine», a-t-il martelé face à la presse depuis la salle des fêtes de l’Elysée. Reste que les franchises médicales ne s’appliquent qu’aux traitements remboursables et prescrits par votre docteur. Pas sur les boîtes de paracétamol ou d'ibuprofène qu’il vous arrive d’acheter sans ordonnance dans votre pharmacie.

Qui plus est, la Sécu ne ponctionne, aujourd’hui, 50 centimes par boîte de médicament que dans la limite de 50 euros par an. Et ce, peu importe votre état de santé. Ce plafond s’applique donc, que vous souffriez (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Assurance vie : jusqu’à 4,60% de rendement en 2023 chez BoursoBank (ex-Boursorama banque)
Assurance vie : les taux maximums proches de 4% en 2023 chez Crédit agricole et LCL
Droits de succession, impôts… ces questions que nous n’avons pas pu poser à Macron
Cannes : il remporte deux fois le jackpot en deux jours
Classes moyennes : la baisse d’impôt de 2 milliards d’euros interviendra bien en 2025