Marchés français ouverture 4 h 57 min
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 679,84
    -546,24 (-1,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0515
    -0,0013 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    18 667,37
    -69,07 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    16 098,50
    -315,75 (-1,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,86
    -5,29 (-1,30 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     

Grève reconductible à partir du 1er décembre chez les biologistes

jarmoluk

CRISE - Les syndicats de biologistes ont appelé jeudi à une nouvelle « grève reconductible » à partir de 1er décembre, estimant n’avoir reçu « aucune réponse concrète » de l’Assurance maladie à leur dernière proposition

Reçus à l’Assurance maladie lundi, les quatre syndicats de biologistes libéraux avaient soumis un « compromis » à leur interlocuteur, exigeant une réponse mercredi soir au plus tard. Mais face à l’absence de « réponse concrète », la profession va engager une grève reconductible à partir du 1er décembre. Les biologistes avaient déjà stoppé le travail trois jours, au cours de la semaine dernière.

Opposés au « coup de rabot pérenne » de 250 millions d’euros par an - inscrit dans le budget de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2023 - les syndicats consentaient à une ponction du même montant l’an prochain, ramenée à 145 millions d'euros de 2024 à 2026.

L’Assurance maladie propose une nouvelle réunion

Le directeur de l’Assurance maladie, Thomas Fatôme, a toutefois salué leurs « engagements forts », tout en souhaitant que les échanges puissent « se poursuivre pour permettre l’atteinte de l’objectif fixé » dans le PLFSS, selon une autre lettre consultée par l’AFP.

Trop peu pour les biologistes, qui réclament « un retour écrit et chiffré à (leur) proposition » avant de reprendre les discussions et considèrent n’avoir « pas d’autre choix » que de se mettre en grèv(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Covid-19 : François Braun annonce une rallonge de 543 millions d’euros pour l’hôpital
Pénuries de médicaments : problème réglé « dans les semaines, les mois qui viennent », selon Braun
Epidémie de bronchiolite : Les hospitalisations rebondissent « à des niveaux très élevés »