La bourse ferme dans 7 h 45 min
  • CAC 40

    6 628,51
    -2,64 (-0,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 120,16
    -2,27 (-0,06 %)
     
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1949
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +5,40 (+0,30 %)
     
  • BTC-EUR

    28 542,33
    +598,55 (+2,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    815,75
    +29,13 (+3,70 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,43
    +0,13 (+0,18 %)
     
  • DAX

    15 570,01
    -19,22 (-0,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 123,72
    +13,75 (+0,19 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    29 066,18
    +190,95 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    29 290,92
    +408,46 (+1,41 %)
     
  • GBP/USD

    1,3912
    -0,0009 (-0,07 %)
     

Santé du futur: comment financer les innovations?

·2 min de lecture

SOMMET "SAUVER LE BIEN COMMUN" – Pour cette deuxième journée de sommet "Sauver le bien commun" organisée par Challenges et la Toulouse School of Economics (TSE), Marisol Touraine, présidente d'Unitaid, Eric Ducournau, directeur général de Pierre Fabre, Alexandre Mérieux, PDG de bioMérieux, ainsi que Pierre Dubois, professeur de sciences économiques à la TSE, ont échangé autour des enjeux de santé de demain.

À quoi ressemblera la santé du futur et comment financer les innovations ? Tout un . La crise sanitaire actuelle a évidemment montré que la santé était au cœur du bien commun et qu’un soutien entre chaque pays est nécessaire pour lutter contre cette pandémie. L’innovation, qui est "la meilleure assurance santé", selon Pierre Dubois, professeur de sciences économiques à la TSE, est par ailleurs indispensable pour accélérer le progrès vers de nouveaux traitements médicaux. Pour la financer, deux mécanismes "complémentaires" sont actionnés. D’un côté les apports publics qui vont booster cette innovation et de l’autre, la mise en place de récompenses telles que des brevets ou des prix pour attirer les investisseurs du privé. Mais tous sont unanimes : le modèle de financement doit être repensé.

Vers une agence de la santé européenne ?

"Cette crise a mis en lumière une inégalité d’accès aux traitements anti-covid", rapporte , directeur général du groupe pharmaceutique Pierre Fabre. "1% des doses de vaccin disponibles ont été envoyées dans les pays pauvres", alerte de son côté Marisol Touraine, présidente d'Unitaid, une organisation internationale qui a pour objectif d'obtenir les meilleurs prix pour les médicaments. Une situation qui amène à revoir le système de financement actuel en s'interrogeant par exemple sur le modèle de la Barda américaine, l’agence publique qui a été créée pour lutter contre les épidémies et qui est intervenue dans le financement des vaccins anti-Covid. Un organisme "qui permet d’aller plus vite en temps de crise", souligne Alexandre Mérieux, PDG du groupe bioMérieux. "L’avenir pour nous ce sont les partenariats public-privé. On a besoin de collaborer", ajoute-il. Dans une, il s’était par ailleurs interrogé sur la création d’une agence de santé européenne. "En Europe, il nous manque une agence qui puisse recevoir et guider les industriels à toutes les étapes de développement", a quant à lui affirmé ce vendredi Eric Ducournau. Une restructuration[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles