Marchés français ouverture 1 h 21 min
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 523,17
    -624,34 (-2,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,2080
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    27 824,04
    -407,00 (-1,44 %)
     
  • BTC-EUR

    42 216,05
    -5 679,82 (-11,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 396,18
    -167,65 (-10,72 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     

Sanofi risque de détruire plus de 400 emplois en Europe, alertent les syndicats

·1 min de lecture

Sanofi s'apprêterait à nouveau à sabrer dans l'emploi, de source syndicale. Les syndicats ont en effet déploré un nouveau projet de suppressions d'emplois visant 424 postes dans les fonctions commerciales dans 14 pays européens, dont "c'est le tour" de "payer leur tribut à la restructuration" du géant français de la santé. "Parce que les chiffres d'affaires y seraient insuffisants (insuffisants par rapport à quoi ?), le groupe a décidé d'externaliser la vente et la promotion des médicaments Sanofi" dans ces pays, protestent dans un communiqué les représentants du personnel au sein du comité d'entreprise européen (CEE).

Ces suppressions de postes "ne font pas partie de celles annoncées en juin 2020" par la direction, a déclaré à l'AFP Michel Moine (CFE-CGC), secrétaire adjoint du CEE. La direction de Sanofi avait alors dit vouloir supprimer jusqu'à 1.700 emplois en Europe, dont un millier en France. Dans leur communiqué, les élus du CEE s'insurgent contre "la politique financière et à court terme de Sanofi", qui "continue à être destructrice pour ses propres employés et met en danger son propre avenir". "Albanie, Bosnie, Bulgarie, Croatie, Chypre, Estonie, Lettonie, Lituanie, Macédoine du Nord, Moldavie, Monténégro, Serbie, Slovaquie, Slovénie" sont les pays concernés par les nouvelles suppressions de postes, d'après le communiqué.

>> A lire aussi - Sanofi va sabrer dans l'emploi en R&D

Inquiets pour l'"avenir" des salariés ciblés, les élus du CEE "redoutent" qu'ils "ne retrouvent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un projet géant de Total en Afrique fait peser d'"énormes risques” sur l’environnement et le climat, dénoncent des ONG
Covid-19 : un traitement de Roche et Regeneron pourrait réduire le risque de contamination au sein d’une famille
Veolia et Suez s’envolent en Bourse, Bruno Le Maire salue l'accord en vue d’une fusion
Valeurs actuelles perd le tiers de ses recettes publicitaires
Sanofi mise gros sur un centre de production de vaccins high-tech