La bourse ferme dans 2 h 59 min
  • CAC 40

    5 440,88
    -82,64 (-1,50 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 534,44
    -58,39 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2117
    -0,0052 (-0,42 %)
     
  • Gold future

    1 840,00
    -10,90 (-0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    25 361,05
    -981,10 (-3,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    618,75
    -21,17 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,58
    -0,03 (-0,06 %)
     
  • DAX

    13 633,63
    -237,36 (-1,71 %)
     
  • FTSE 100

    6 572,15
    -81,86 (-1,23 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,3698
    -0,0033 (-0,24 %)
     

Sanofi rachète la biotech Kymab pour au moins 1,1 millard de dollars

·1 min de lecture

Le français Sanofi a annoncé l'achat de la biotech Kymab pour un montant minimum de 1,1 milliards de dollars, soit plus de 900 millions d'euros.

Sanofi a annoncé lundi l'acquisition de la société biopharmaceutique Kymab pour un montant initial de 1,1 milliard de dollars (903,2 millions d'euros). La transaction prévoit des paiements d'étape pouvant atteindre 350 millions de dollars, en fonction de la réalisation de différentes phases de développement, a indiqué Sanofi dans un communiqué.

Kymab est spécialisée dans le développement clinique d'anticorps monoclonaux entièrement humains ayant des indications en immunologie et immuno-oncologie. Avec cette acquisition, Sanofi va pouvoir compléter son portefeuille de développement avec l'anticorps KY1005.

"Il s'agit d'un médicament qui pourrait potentiellement être le premier de sa classe pharmacothérapeutique pour le traitement de diverses maladies auto-immunes et inflammatoires", a précisé le directeur général de Sanofi, Paul Hudson. Le groupe français, qui prévoit de finaliser l'opération au premier trimestre de 2021, va financer l'acquisition de Kymlab avec sa trésorerie disponible.

(Avec Reuters)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi