La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 713,87
    +578,88 (+1,99 %)
     
  • Nasdaq

    11 054,28
    +224,78 (+2,08 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    0,9741
    +0,0143 (+1,49 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • BTC-EUR

    20 087,40
    +309,58 (+1,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    446,12
    +17,34 (+4,04 %)
     
  • S&P 500

    3 722,63
    +75,34 (+2,07 %)
     

Sanofi, Pfizer: un mercato dans la Big Pharma en France pour relever les défis de l'innovation

Entreprises/ montage Canva

Les géants de la pharma Sanofi et Pfizer changent tous les deux de direction en France avec les nominations, respectivement, d'Audrey Derveloy et de Reda Guiha. Portefeuilles de médicaments, maladies rares, oncologie... Leurs ambitions -et défis- dans l'Hexagone sont nombreux.

Après un été désastreux, de 16% en trois mois, veut écrire une nouvelle page. Le 1er septembre, Audrey Derveloy, 44 ans, docteure en médecine et titulaire d’un DES de biologie médicale, a pris les rênes des activités françaises du groupe pharmaceutique et de ses 25.000 salariés, où , nommé à la tête de la branche américaine de la division Médecine générale. Avant un prochain remaniement: après la fin de son mandat à la direction générale de Société générale en mai 2023, Frédéric Oudéa devrait .

Si sa carrière a commencé aux Hôpitaux publics de Paris, avant d’être chercheuse au Centre de recherche Pasteur de l’Université de Hong Kong, Audrey Derveloy maîtrise parfaitement les rouages de la Big Pharma, étant passée par l’américain Pfizer pendant trois ans, puis par Novartis près de dix ans. "Audrey apportera son expertise remarquable sur le plan commercial et dans les affaires médicales", déclare Sanofi dans un communiqué, saluant "sa capacité à performer, à transformer les organisations et à s’engager pour le système de santé".

Procès aux Etats-Unis

Des ressources qu’Audrey Derveloy devra mobiliser dans un contexte chahuté. Déjà secoué , le groupe est sous pression pour relancer son portefeuille de médicaments pour un anticancéreux et un traitement de la sclérose en plaques. Le spectre , en 2023, noircit aussi l’horizon du laboratoire, qui mise donc à nouveau sur son pays d’origine. "Ces dernières années, Sanofi a fait d’énormes progrès pour se redéployer en France", fait valoir le groupe, précisant qu’il souhaite "accélérer dans des projets importants comme le Cluster Oncologie".

Un terrain sur lequel son rival américain a aussi ses ambitions. Lors du Sommet Choose France, le laboratoire a annoncé dans la production et la recherche dans plusieurs aires thérapeutiques (oncologie, maladies rares, immunologies, vaccins…). Feuille de route qui reviendra à l’Egyptien Reda Guiha, 59 ans. Après dix-neuf ans de carrière au sein de Pfizer, ce pharmacien de formation rem[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi