Marchés français ouverture 4 h 7 min
  • Dow Jones

    29 260,81
    -329,60 (-1,11 %)
     
  • Nasdaq

    10 802,92
    -65,00 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    26 651,60
    +220,05 (+0,83 %)
     
  • EUR/USD

    0,9634
    +0,0022 (+0,23 %)
     
  • HANG SENG

    17 727,20
    -127,94 (-0,72 %)
     
  • BTC-EUR

    20 526,76
    +798,05 (+4,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,06
    +19,96 (+4,61 %)
     
  • S&P 500

    3 655,04
    -38,19 (-1,03 %)
     

Sanofi : craintes de procès aux Etats-Unis

Son actualité. Le titre du laboratoire vient de perdre 17% en un mois. Le 9 août, le bureau d'études de UBS a réduit son objectif de cours sur Sanofi de 118 à 103 euros en raison de l’affaire Zantac, un médicament contre les crises de foie accusé de provoquer des cancers, mais aussi de la faiblesse de son pipeline de nouveaux traitements et d’un ralentissement possible de la croissance au second semestre. Le 17 août, Sanofi a annoncé l’abandon de ses recherches sur l'Amcenestrant, un traitement contre le cancer du sein. Notre analyse L’affaire du Zantac remonte à septembre 2019, quand la Food and Drug Administration américaine (FDA) a publié une alerte sur certains médicaments à base de ranitidine, dont le Zantac. Sanofi était l’un des derniers grands laboratoires à le commercialiser à la suite d’un échange de portefeuille avec Boehringer Ingelheim en 2017. Les procès impliquant Sanofi ne s’ouvriront qu’en janvier 2023 en Californie, un État réputé généreux avec les victimes. Ils pourraient aboutir en 2024-2025. Pour sa défense, le laboratoire français estime que «la FDA et l'Agence européenne du médicament (EMA) n'ont trouvé aucune preuve que la ranitidine provoque le cancer». Les indemnités dans ce genre de cas sont estimées à 100.000 euros en moyenne par plaignant. Les analystes d’Oddo BHF estiment, avec prudence, la part potentielle des indemnités à la charge de chacune des quatre sociétés incriminées entre 2 et 4 milliards d’euros, soit un maximum théorique de 16 milliards. Bien moins que l’effondrement de la capitalisation de Sanofi, de 20 milliards d'euros en trois séances ! Mais le laboratoire français, qui n’a pas à ce jour constitué de provision pour ce risque, verrait sa capacité d’acquisition de nouvelles molécules innovantes réduite par d'éventuelles indemnités. Conservez. [SAN] Objectif : 105 euros. Profil : prudent. Prochain rendez-vous : Cliquez ici pour lire la suite