La bourse ferme dans 2 h 19 min
  • CAC 40

    6 302,20
    -56,54 (-0,89 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 679,77
    -28,62 (-0,77 %)
     
  • Dow Jones

    31 880,24
    +618,34 (+1,98 %)
     
  • EUR/USD

    1,0712
    +0,0016 (+0,15 %)
     
  • Gold future

    1 860,50
    +12,70 (+0,69 %)
     
  • BTC-EUR

    27 296,77
    -1 255,47 (-4,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    653,22
    -21,66 (-3,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,30
    +0,01 (+0,01 %)
     
  • DAX

    14 062,21
    -113,19 (-0,80 %)
     
  • FTSE 100

    7 509,81
    -3,63 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 535,27
    +180,66 (+1,59 %)
     
  • S&P 500

    3 973,75
    +72,39 (+1,86 %)
     
  • Nikkei 225

    26 748,14
    -253,38 (-0,94 %)
     
  • HANG SENG

    20 112,10
    -357,96 (-1,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,2487
    -0,0101 (-0,80 %)
     

Sandro et Maje: une entreprise décapitée sans projet alternatif

·2 min de lecture

L’Assemblée générale du groupe de mode soulève plus de questions qu’elle n’a offert de réponse. Sans président provisoirement, SMCP est à la recherche de nouveaux actionnaires

Vendredi 14 janvier, SMCP (Sandro Maje Claudie Pierlot) a tourné la page de deux ans de conflit à sa tête. La bataille est finie, mais le prix est lourd pour la société qui a assisté, impuissante, au combat entre Yafu Qiu son président, et les créanciers de celui-ci. L’entreprise française de mode, en plein succès, forte de 5.500 salariés, dopée par sa dynamique internationale, a perdu un président, doit reprendre à zéro sa route vers l’Asie et ne sait pas qui sera son prochain actionnaire de référence. Du jamais vu, certes juridiquement correct, avec des protagonistes qui sont des personnalités de premier plan, à l’expérience reconnue, mais une séquence en-dehors des clous des recommandations de l’AMF ou du Code Afep Medef. Jusqu’au bout, la saga s’est distinguée par ses zones d’ombre, sans qu’aucune des courroies de sécurité du "droit souple" ne puisse arrêter la machine. Le trou dans la raquette, c’est le fait de pouvoir appeler à révoquer un président, sans proposer publiquement de projet alternatif, qui pourrait être débattu en assemblée, par les actionnaires et les autres parties prenantes.

Les créanciers n'ont exposé aucun projet alternatif

Comment en est-on arrivé là? Révoquer un président avec lequel on n’est plus d’accord, cela se règle d’habitude bien avant l’assemblée. C’est le devoir des membres d’un conseil d’administration; celles et ceux de SMCP ont choisi de soutenir leur président. Shandong Ruyi, la société de Yafu Qiu, n’occupe que 5 sièges sur 14, les autres sièges sont ceux des fondatrices de Sandro et Maje, Judith Milgrom et Evelyne Chetrite, de la directrice générale et d’administrateurs indépendants de grande pointure comme Christophe Cuvillier, ancien patron d’Unibail.

Les administrateurs de Danone avaient une majorité bien moindre quand ils ont révoqué leur président, en mars 2020, Emmanuel Faber. Quand les administrateurs n’y arrivent pas tout seuls, les actionnaires prennent les choses en main et révoquent les administrateurs directement[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles