Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 746,15
    +34,89 (+0,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 405,77
    -12,10 (-0,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

Sandrine Rousseau, homonyme de la députée écologiste, déclarée inéligible pour trois ans

À gauche, la députée de la Nupes, Sandrine Rousseau. À droite, sa candidate et homonyme, Sandrine Rousseau, qui l’avait affronté aux élections législatives de 2022 dans le 9e arrondissement de Paris.
À gauche, la députée de la Nupes, Sandrine Rousseau. À droite, sa candidate et homonyme, Sandrine Rousseau, qui l’avait affronté aux élections législatives de 2022 dans le 9e arrondissement de Paris.

POLITIQUE - Sandrine Rousseau n’est pas près de se retrouver une nouvelle fois dans les urnes face à… Sandrine Rousseau. Du moins, pas pour les trois prochaines années. L’homonyme de la députée écologiste de la Nupes, qui s’était présenté face à elle lors des élections législatives dans le 13e arrondissement de Paris, a en effet été frappé d’une peine de trois ans d’inéligibilité ce vendredi 31 mars, après une décision du Conseil constitutionnel.

Les Sages de la rue Montpensier, saisis en décembre dernier, reprochent à la candidate du Mouvement pour la ruralité (LMR) de ne pas avoir rendu public ses comptes de campagne, alors même qu’elle avait obtenu plus de 1 % des voix, le seuil limite fixé par le code électoral.

Une candidature pour « tromper les électeurs »

« Si (Sandrine Rousseau) fait valoir qu’elle n’a pas pu ouvrir de compte bancaire, cette circonstance n’est, en tout état de cause, pas de nature à justifier l’absence de dépôt d’un compte de campagne, indique le Conseil constitutionnel. Dès lors, compte tenu de la particulière gravité de ce manquement, il y a lieu de prononcer l’inéligibilité de Mme Rousseau à tout mandat pour une durée de trois ans à compter de la présente décision. »

PUBLICITÉ

En mai 2022, les électeurs parisiens avaient eu la surprise de voir deux Sandrine Rousseau s’affronter dans une même circonscription du 13e arrondissement de Paris. La finaliste de la primaire des Verts pour la présidentielle avait alors dénoncé une candidature « suscitée par les chasseurs, dont la seule vocation est de tromper les électeurs ». Elle pointait du doigt un stratagème « (ir)respectueux de la démocratie, puisque ce n’est pas pour un programme ou quoi que ce soit ».

L’autre Rousseau, puéricultrice en Normandie, avait répondu dans L’Opinion qu’elle n’était « pas là pour l’affiche » et qu’elle comptait défendre une « autre proposition », moins déconnectée de la réalité que celle de sa rivale.

À voir également sur Le HuffPost :

La visite de Charles III en France interroge Sandrine Rousseau mais aussi au Royaume-Uni

Sandrine Rousseau menacée de mort et de viol, un homme placé sous contrôle judiciaire