Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 986,43
    +774,71 (+1,93 %)
     
  • Nasdaq

    18 510,13
    +37,56 (+0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    41 275,08
    +84,40 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0904
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 727,98
    -287,96 (-1,60 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 532,26
    +1 399,86 (+2,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 350,97
    +10,01 (+0,74 %)
     
  • S&P 500

    5 667,77
    +36,55 (+0,65 %)
     

Sandra Bullock retrouve le sourire après la mort de son compagnon

ABACA

Elle semble progressivement retrouver le sourire. Sandra Bullock a été photographiée ce mercredi 1er novembre dans les rues de Los Angeles, trois mois après la mort de son compagnon.

Ce jeudi, « Page Six » a partagé des clichés de l’actrice germano-américaine de 59 ans en train de se balader, sacs de shopping en main. Elle portait un legging et un manteau oversize en moumoute noire. Des lunettes de soleil et quelques bijoux dorés complétaient sa tenue.

À lire aussi Sandra Bullock se sépare de ses appartements à Hollywood

Bryan Randall est mort le 5 août 2023 de la maladie de Charcot. Les tourtereaux s’étaient rencontrés en janvier 2015, lorsque le photographe était en charge d’immortaliser la fête d’anniversaire du fils de l’actrice, prénommé Louis (13 ans).

« Le meilleur des gardiens »

Le couple était apparu pour la première fois au mariage de Jennifer Aniston et Justin Theroux l’été suivant, avant son premier tapis rouge en octobre 2015 à Los Angeles pour la sortie du film « Our Brand Is Crisis ».

PUBLICITÉ

À lire aussi Marion Cotillard, Daniel Craig, Sandra Bullock… Les mensonges des stars pour obtenir un rôle

Si l’actrice américaine de 59 ans n’avait fait aucun commentaire sur la mort de celui qu’elle considérait comme « l’amour de sa vie », sa sœur Gesine Bullock-Prado avait laissé entendre sur les réseaux sociaux qu’elle avait été d’un incroyable soutien.

« La maladie de Charcot est une maladie cruelle, mais il est réconfortant de savoir qu’il avait le me...


Lire la suite sur ParisMatch