La bourse ferme dans 8 h 10 min
  • CAC 40

    6 289,55
    +36,41 (+0,58 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 673,99
    +26,43 (+0,72 %)
     
  • Dow Jones

    31 928,62
    +48,38 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0687
    -0,0050 (-0,47 %)
     
  • Gold future

    1 856,60
    -8,80 (-0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    27 893,52
    +188,72 (+0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    663,98
    +8,15 (+1,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,87
    +1,10 (+1,00 %)
     
  • DAX

    14 018,94
    +99,19 (+0,71 %)
     
  • FTSE 100

    7 524,82
    +40,47 (+0,54 %)
     
  • Nasdaq

    11 264,45
    -270,83 (-2,35 %)
     
  • S&P 500

    3 941,48
    -32,27 (-0,81 %)
     
  • Nikkei 225

    26 677,80
    -70,34 (-0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 221,68
    +109,58 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2534
    +0,0002 (+0,01 %)
     

Sanctions: le groupe aérien russe Aeroflot a perdu 20% de passagers en mars

·1 min de lecture
Un avion de la compagnie russe Aeroflot à l'aéroport de Moscou, le 4 avril 2020 (AFP/Yuri KADOBNOV) (Yuri KADOBNOV)

Le premier groupe aérien russe, Aeroflot, a annoncé lundi une baisse de 20,4% du nombre de passagers transportés en mars par rapport à la même période en 2021, une chute largement due aux sanctions occidentales en lien avec l'Ukraine.

En mars 2022, un total de 2,20 millions de passagers ont emprunté des vols de la compagnie Aeroflot ou de ses filiales, Rossiya et Pobeda, contre 2,76 millions en mars 2021.

La baisse atteint 50% sur les vols internationaux, avec 189.400 personnes transportées, contre 379.200 un an plus tôt. Sur les vols intérieurs le recul est de 15%.

La compagnie mère Aeroflot, plus centrée sur l'international, est la plus durement touchée avec une chute totale de 32,1%.

Il s'agit de la première annonce de résultats opérationnels du groupe Aeroflot depuis le lancement de l'intervention militaire russe en Ukraine le 24 février, qui a provoqué une salve de sanctions occidentales.

Fin février, l'Union européenne a notamment imposé des sanctions à l'industrie aéronautique russe, fermant son espace aérien aux avions russes ou interdisant la fourniture de pièces détachées aux transporteurs.

La crainte de voir leurs avions, qui appartiennent en majorité à des loueurs notamment européens, saisis lors de déplacements à l'étranger a aussi conduit les compagnies russes à drastiquement réduire leurs vols internationaux.

Début mars, Aeroflot avait ainsi annoncé la suspension de ses vols internationaux, évoquant les nouvelles "circonstances qui entravent l'opération des vols". Elle les a depuis repris pour une poignée de pays comme l'Iran, le Sri Lanka, l'Arménie ou l'Azerbaïdjan.

bur/abx

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles