Marchés français ouverture 4 h 58 min

Samsung pourrait abandonner son lecteur d'empreintes

Fabrice Auclert, Futura
1 / 2

Samsung pourrait abandonner son lecteur d'empreintes

Le lecteur d’empreinte digitale, caché sous l’écran, s’est démocratisé cette année, et la plupart des smartphones propose ce système pour le déverrouillage de l’appareil ou l’authentification en ligne. Samsung se distingue de la plupart des concurrents avec l’intégration d’un système ultrasonique, par opposition au système optique, semblable à un scanner. Ce sont des ondes ultrasons qui lisent les empreintes en 3D ; c’était censé être plus sécurisé, plus fiable, et devait permettre de s'identifier même si l'écran est sale.

Tout cela était très prometteur sauf que le système a été piraté quelques jours après le lancement du Galaxy S10, et aujourd’hui, on apprend que le fabricant sud-coréen a été refroidi par cette démonstration qui ne nécessitait que 15 minutes pour prendre la main sur le smartphone.

Une très mauvaise image à corriger

Il faut dire que la faille avait carrément contraint les banques à désactiver l’authentification par empreinte digitale pour le S10 et le Note 10. Selon le Korea Times, et même si la faille a depuis été corrigée, Samsung envisagerait ainsi d’abandonner cette solution développée par Qualcomm, et de revenir à un lecteur optique, toujours caché sous l’écran. Cela concernerait les smartphones qui sortiront en 2020, et on pense évidemment au très attendu Galaxy S11 qui fourmille déjà de nouveautés.

Du côté de Qualcomm, le lancement de la deuxième génération de ce lecteur ultrasonique est annoncé, mais le très probable retrait de Samsung pourrait faire boule de neige, et d’autres fabricants pourraient délaisser cette solution qui souffre désormais d'une très mauvaise image alors que les banques, les messageries ou encore les sites marchands exigent désormais de s'identifier avec un système biométrique.

> Lire la suite sur Futura