La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 122,44
    +534,78 (+1,59 %)
     
  • Nasdaq

    13 161,14
    +129,46 (+0,99 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,2080
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    27 718,67
    -512,37 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    39 614,95
    -5 236,53 (-11,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 288,88
    -99,03 (-7,13 %)
     
  • S&P 500

    4 123,65
    +60,61 (+1,49 %)
     

Samsung “trop gros pour être une propriété dynastique", l’héritier dans le collimateur de la justice

·1 min de lecture

L'héritier et patron de facto de Samsung est dans le viseur de la justice de Corée du Sud. Déjà incarcéré pour un scandale de corruption, Lee Jae-yong a comparu à Séoul à l'ouverture de son procès dans une autre affaire, celle de la fusion controversée de deux filiales. Samsung, qui figure parmi les premiers fabricants de smartphones et de puces au monde, est de loin le plus grand des "chaebols", ces empires industriels familiaux qui dominent le monde des affaires en Corée du Sud, 12ème économie du Globe.

Ces dynasties familiales n'ont souvent qu'une petite participation directe dans leur conglomérat, qu'ils contrôlent cependant au travers de montages financiers complexes de participations croisées dans leurs filiales. Sur le papier, M. Lee, qui est le petit-fils du fondateur du conglomérat, est le vice-président du fleuron du groupe, Samsung Electronics. Il a été renvoyé pour manipulation de cours et abus de confiance entre autres, en lien avec l'opération qui avait permis en 2015 à Cheil Industries, filiale spécialisée dans la mode, l'alimentation et les loisirs, de prendre le contrôle de Samsung C&T (BTP) pour huit milliards de dollars.

>> A lire aussi - L'héritier de Samsung s'excuse, après sa promotion controversée

Un porte-parole du tribunal a confirmé à l'AFP que M. Lee était bien présent à l'audience. Il était le principal actionnaire de Cheil Industries et Samsung est soupçonné d'avoir artificiellement sous-évalué C&T pour donner à l'héritier une participation plus forte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vaccin AstraZeneca : l’UE réfléchit à une action en justice
Airbus : Vega va mettre en orbite le premier satellite d'une constellation d'observation de la Terre
L214 dénonce le boom de l'élevage de poules au sol, qui cumule "toutes les caractéristiques de l’élevage intensif"
Euro, dollar numériques... le Bitcoin concurrencé par les banques centrales
Booster la croissance de son entreprise grâce au bon CRM