La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 772,39
    +174,47 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    11 053,64
    +95,08 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    27 574,43
    -111,97 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0550
    +0,0035 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 450,23
    +635,41 (+3,38 %)
     
  • BTC-EUR

    16 071,33
    +5,70 (+0,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    398,62
    +3,94 (+1,00 %)
     
  • S&P 500

    3 957,33
    +23,41 (+0,60 %)
     

Le Samsung Galaxy Z Flip épinglé pour un niveau d’émission d’ondes trop élevé

Bloomberg / Getty Images

L’ANFR (Agence nationale des fréquences) a épinglé deux smartphones qui ne respectaient pas les normes en matière de DAS (débit d'absorption spécifique). Les deux téléphones en question : le Samsung Galaxy Z Flip et le Wiko Y82. Le DAS "tronc" dépassait la limite réglementaire de 2 W/kg pour le premier (2,502 W/kg) et le second dépassait les 4 W/kg autorisés pour le DAS "membre" (4,01 W/kg), détaillait l'instance, dans son communiqué publié vendredi 18 novembre.

Dans le cadre de ses missions de surveillance du marché des équipements radioélectriques et du contrôle de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, l’ANFR avait réalisé ces mesures auprès d’un laboratoire accrédité afin de vérifier la conformité de ces téléphones aux exigences européennes. Ces exigences impliquent que les terminaux soient évalués à une distance maximale de 5 mm et doivent respecter les valeurs réglementaires de 2 W/kg pour le DAS localisé "tronc" et de 4 W/kg pour le DAS localisé "membre".

Mis en demeure par le gendarme français des ondes, en application de l’article L43 II bis du code des postes et des communications électroniques, Samsung et Wiko ont indiqué avoir procédé à des mises à jour pour se mettre en conformité. Une persistance de la non-conformité du téléphone Samsung Galaxy Z Flip a néanmoins été mise en évidence. Une seconde mise à jour a donc dû être effectuée et le constructeur a été sanctionné d'une amende administrative de 7.500 €.

"La mise à jour est automatiquement diffusée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Code R.H – «Transco congé de mobilité : une mise en œuvre facilitée pour les entreprises»
Airbus prêt à payer une amende pour éviter des poursuites suite à des soupçons de corruption en Libye et au Kazakhstan
Twitter : avec une équipe réduite, le réseau peut-il être efficace contre la désinformation, s'interroge l'UE
Air France : interdire les tresses afro à un steward est une discrimination, selon la Cour de cassation
Decathlon, Pimkie, Celio… ces marques s’engagent à afficher un Eco-score sur leurs vêtements