La bourse ferme dans 6 h 37 min

Samedi, vous pourrez théoriquement retirer de l'argent liquide chez les commerçants

Getty / Illustration

Une opération sans frais ni obligation d’achat.

Retirer de l’argent liquide tout en faisant ses courses au supermarché. Cela sera théoriquement possible en France, dès le samedi 13 janvier. C’est la date à laquelle entrera en vigueur une directive européenne sur les services de paiement. Le texte permettra aux commerçants de fournir des espèces aux clients lors des paiements par carte. Par exemple, lors d’achats pour un montant de 50€, le client pourra demander à régler 60€ par carte, et récupérera 10€ en liquide.

Un plafond de retrait devrait être imposé, la France réfléchit aux modalités d’application de cette directive. Ce qui pourrait retarder l’application effective de cette directive.

La Belgique l’applique déjà

Une réforme qui fait le bonheur des commerçants. Avec le cashback, ils espèrent réduire le coût de gestion du cash (transport des fonds, risque d’attaques…). En revanche, les banques sont beaucoup moins enthousiastes. Pour elles, ce service pourrait pénaliser les distributeurs de billets, dont l’installation met longtemps à être amortie. D’autant qu’elles développent en parallèle des moyens de paiement dématérialisés, comme le sans contact.

Les commerçants, eux, devront a minima mettre à jour leurs systèmes informatiques pour distinguer le paiement d’un achat de la demande de cashback. Une pratique déjà mise en place en Belgique, comme le montre ce reportage de France 2.

À LIRE AUSSI >> Le plafond du paiement sans contact passe à 30 euros