La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 839,71
    -660,34 (-2,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1729
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    34 925,82
    -2 259,84 (-6,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 016,33
    -47,52 (-4,47 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

Le Salvador devient le premier pays à autoriser le bitcoin comme monnaie légale

·1 min de lecture

Le pays qui a acheté ses 200 premières devises est sous le feu des critiques d'économistes et d'organismes financiers internationaux.

C'est une première ! Le Salvador devient ce mardi 7 septembre le premier pays au monde à autoriser le bitcoin comme monnaie légale, à côté du dollar américain, en dépit des fortes réticences au sein de la population et des critiques d'économistes et d'organismes financiers internationaux. "Demain (mardi), pour la première fois dans l'histoire, tous les yeux seront braqués sur le Salvador", a claironné lundi dans un tweet le président Nayib Bukele, en annonçant dans la foulée que le pays avait acheté ses premiers 200 bitcoins.

Pour le chef de l'Etat et son gouvernement, le bitcoin permettra aux Salvadoriens d'économiser 400 millions de dollars de frais bancaires lors des envois d'argent par la diaspora, notamment installée aux Etats-Unis, qui représentent 22% du PIB du pays. Cependant, plus des deux-tiers des 6,5 millions de Salvadoriens s'opposent pour la première fois à une décision du très populaire président Bukele et disent dans deux sondages distincts vouloir continuer à utiliser exclusivement le dollar américain, la monnaie légale du Salvador depuis 20 ans.

"Ce bitcoin, c'est une monnaie qui n'existe pas, c'est une monnaie qui ne va pas profiter aux plus pauvres, mais aux plus riches. Qui, étant pauvre, peut investir alors qu'il a à peine de quoi manger ?", s'enflamme José Santos Melara, un vétéran de la guerre civile qui a déchiré le Salvador de 1980 à 1992, et qui a manifesté vendredi contre la cryptomonnaie.

>> A lire aussi - Au Salvador, 70% de la population est opposée (...)

Quel impact positif ?

                            (...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Cheminots : les syndicats prêts à "mettre tout en œuvre" pour maintenir la gratuité des trajets
Après un post Instagram de Kim Kardashian sur les cryptomonnaies, le Royaume-Uni veut plus de régulation
Billets de train gratuits des cheminots : CGT et SUD prêts à tout pour les conserver
Le Bitcoin (BTC) sur des supports à surveiller ! : le conseil Bourse du jour
Hydrogène : le train iLint d'Alstom a roulé à Valenciennes, une première !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles