La bourse ferme dans 6 h 57 min
  • CAC 40

    5 538,25
    +14,73 (+0,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 587,52
    -5,31 (-0,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2129
    -0,0040 (-0,33 %)
     
  • Gold future

    1 844,40
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    25 585,73
    -836,68 (-3,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    623,12
    -16,79 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    53,03
    +0,42 (+0,80 %)
     
  • DAX

    13 835,89
    -35,10 (-0,25 %)
     
  • FTSE 100

    6 655,85
    +1,84 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,3736
    +0,0005 (+0,03 %)
     

Salon du livre Jeunesse de Montreuil : dans les coulisses de la "télé du Salon" avec Mathieu Sapin

Laurence Houot
·1 min de lecture

Peu de monde dans les rues de Montreuil ce lundi matin de novembre sous la bruine, et petit pincement au cœur en passant devant le lieu qui accueille habituellement le Salon du livre et de la presse jeunesse, les auteurs, les éditeurs, et surtout les enfants, pour célébrer chaque année "tous ensemble au même endroit" la littérature jeunesse. Cette année, il restera vide.

Quelques centaines de mètres plus loin pourtant, il semblerait que se trament des choses dans les sous-sols d'une grande bâtisse qui abrita autrefois un commissariat. Dans un décor où scintillent des boules à facettes sur fond bleu comme dans un ciel étoilé, Mathieu Sapin, le dessinateur entre autres de la série BD pour les enfants Akissi (Gallimard BD) décline son identité. Nous sommes au siège du SLPJ (Salon du Livre et de la Presse jeunesse en Seine Saint-Denis) et le dessinateur se prête au jeu de la "Boule à Facettes".

Ici, on s'active à tous les étages. Car le salon aura bel et bien lieu cette année, sous une forme réinventée et respectueuse des contraintes sanitaires, parce qu'il est "essentiel, plus encore dans ces circonstances" selon Sylvie Vassalo, directrice du Salon, "de partager autour des livres". "On ne pouvait pas priver (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi