Marchés français ouverture 6 h 53 min
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 839,71
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1727
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    34 867,00
    -2 029,01 (-5,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 012,23
    -51,62 (-4,85 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

Le Salon de Genève s’exporte à Doha, au Qatar

·2 min de lecture

Ce n’est pas une nouvelle, les salons autos ne font plus recette. Une tendance née avant la pandémie, qui incite le Geneva International Motor Show à se dédoubler au Qatar, là où le public s’intéresse encore à la bagnole.

Qu’on ne se méprenne pas sur la teneur de l’annonce officielle faite le 25 août par Président du Comité Permanent du Geneva International Motor Show : le célèbre salon de Genève ne se transforme pas en un salon auto de Doha en déménageant de Suisse jusqu’au Qatar. “Il y aura bel et bien une 91ème édition du salon automobile à Genève”, confirme Maurice Turrettini. Les dates de ce prochain GIMS ont d’ailleurs été arrêtées : les exposants et les visiteurs sont attendus au Palais des expositions et des congrès de Genève du 19 au 27 février 2022.

En plus de ce Salon de Genève, devrait se tenir à l’automne de la même année (ou bien à l’automne suivant, suivant la situation sanitaire) la toute première édition de ce qu’il convient d’appeler le “Qatar Geneva International Motor Show”, à Doha. Un événement qui tâchera de rayonner à travers tout le Moyen-Orient, où l’automobile séduit encore les foules.

Genève exporte son savoir-faire à Doha

L’association des deux noms a de quoi surprendre, puisqu’il existe déjà un “Qatar Auto Show” — lequel pourrait être maintenu en parallèle du nouveau “Qatar Geneva International Motor Show”. A en croire Sandro Mesquita, directeur exécutif de Geneva International Motor Show (GIMS) interrogé par nos confrères de Automotive News Europe, la décision du fusionner les deux manifestations n’a pas encore été prise.

Lire aussi

La fusion est d’autant moins probable que le nouveau “Quatar Geneva International Motor Show” devrait s'en tenir à une périodicité bisannuelle, quand le “Qatar Auto Show” et le GIMS resteront des manifestations annuelles.

Explosion des coûts, politiques anti-voiture et épidémie bousculent le modèle du salon de l’auto

Car oui, les organisateurs du GIMS le répètent à qui veut l’entendre, l’automobile fascine encore le public : elle attire du monde et conserve au Salon de Genève tout son attrait, pour les exposants qui apprécient la neutralité des lieux (la Suisse ne compte aucun constructeur auto majeur).

Le GIMS espère fa[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Le salon auto de Genève annulé en 2021 ?Après Paris, clap de fin pour le salon auto de GenèveLe Mondial de l'auto parisien devait être le salon de l'électrique Mondial de l'auto: son organisateur se met en sommeil... définitivement?Les absents se multiplient pour le futur Mondial de l'auto 2020 à Paris

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles