Marchés français ouverture 44 min
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,86
    +317,88 (+1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0246
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    20 111,73
    -63,89 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    24 057,24
    -139,35 (-0,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    585,48
    +14,19 (+2,48 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     

Salon de Farnborough: Boom, le dernier des Mohicans du supersonique

Alors que les projets concurrents, comme Aerion, se sont effondrés, la start-up Boom Supersonic poursuit le développement de son jet Overture, dont Safran va concevoir le train d’atterrissage. Une version militaire, en coopération avec Northrop Grumman, est même prévue.

Jeter l’éponge ? Pas le style de Blake Scholl. Malgré le choc de la pandémie de Covid, et la vague de disparition de projets d’avions supersoniques, qui a notamment emporté le favori Aerion, le fondateur de Boom Supersonic n’a rien perdu de son légendaire enthousiasme. Dans une salle de conférences bondée au cœur du salon de Farnborough, la start-up de Denver (Colorado) a dévoilé, mardi 19 juillet, le design définitif de son jet Overture, qui se veut le premier appareil supersonique civil depuis le Concorde. Cet , capable de voler à Mach 1,7 (2.100km/h) et facturé 200 millions de dollars, sera équipé de quatre moteurs, avec des ailes aux courbures très caractéristiques, poétiquement surnommées "ailes de mouette". "Comme si le Concorde et le 747 avaient eu un bébé", résume Blake Scholl. L’avionneur affirme avoir testé 51 designs différents et réalisé 26 millions d’heures de simulation pour aboutir à ce design définitif.

Le jet Overture atteindrait la vitesse de Mach 1.7 Crédit : Boom Supersonic
Le jet Overture atteindrait la vitesse de Mach 1.7 Crédit : Boom Supersonic

Le jet Overture doit atteindre la vitesse de Mach 1.7 (Boom Supersonic)

Avec la liquidation d’ en 2021, pourtant soutenu par Lockheed Martin, Boeing et GE Aviation, Boom se retrouve un peu seul sur le créneau du supersonique. Pas de quoi effrayer Blake Scholl, qui peut compter sur le soutien de gros bonnets du secteur. Boom avait déjà . La start-up multiplie désormais les partenariats prestigieux pour faire embarquer les géants du secteur sur son projet. Selon le schéma annoncé à Farnborough, le français Safran va développer le train d’atterrissage de l’appareil. Le géant Collins Aerospace va aussi embarquer sur Overture, pour lequel il concevra et testera des systèmes-clés (lutte contre le givre…).

Catastrophe environnementale ?

Reste la grande question : quand volera l’appareil ? Boom annonçait en 2017 des premiers vols commerciaux en 2023. Ce sera finalement, au mieux, six ans plus tard. Selon le calendrier dévoilé le 19 juillet, la start-up va entamer la construction de son usine de Greensboro (Caroline du Nord) d’ici à la fin de l’année. La prod[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles