La bourse est fermée

Une salle de sport évacuée à cause d’un réseau Wi-Fi

1 / 2

Une salle de sport évacuée à cause d’un réseau Wi-Fi

Aux Etats-Unis, le nom d’un réseau Wi-Fi a poussé le patron d’une salle de fitness à faire évacuer l’établissement pendant plusieurs heures.

Ce 16 avril, les clients de l’établissement Planet Fitness de Saginaw ont été privés de séance de sport à cause d’un réseau Wi-Fi aux paramètres douteux. Dans l’après-midi, un client a vu apparaître sur son smartphone un réseau Wi-Fi baptisé “remote detonator” (“détonateur télécommandé” en français). L’homme a aussitôt alerté le responsable de l’établissement situé dans la petite ville du Michigan (Etats-Unis). L’ordre d’évacuation a été donné quelques minutes plus tard.

Après l’intervention de la police et de chiens renifleurs d’explosifs, les autorités ont finalement conclu à une fausse alerte. La salle de sport a pu rouvrir ses portes trois heures plus tard.

“Ni crime, menace”

Donald Pussehl, chef de la police de la ville, explique aux médias locaux qu’aucune charge ne pourra être retenue contre un éventuel plaisantin. “Du point de vue juridique, tout est parfaitement légal. Il n’y a ni crime, ni menace. Il n’y a pas non plus d’appel téléphonique évoquant la présence d’une bombe” conclut-il, avant de mentionner les nombreux noms de réseaux Wi-Fi improbables. “Dans cette rue, un réseau est nommé «camionnette de surveillance du FBI»”.

Ce n’est pas la première fois qu’un réseau Wi-Fi entraîne l’intervention de la police en urgence. Cela peut parfois aller encore plus loin. En novembre 2017, un avion de la compagnie...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi