La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 235,01
    -149,27 (-0,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

"Sale et violente" : Jean-Luc Mélenchon alarmiste concernant la présidentielle 2022

·1 min de lecture

Les candidats en course pour la campagne présidentielle rencontrent quelques mésaventures. Ce samedi 12 juin, Jean-Luc Mélenchon a été victime d'un acte de violence. Le leader de La France insoumise s'est fait enfariner par un homme, alors qu'il participait à un rassemblement pour lutter contre les idées d'extrême droite. S'il a tenu à relativiser en affirmant aux journalistes présents : "Le blanc, ça me va. Je n'ai pris que de la farine, je suis vivant, tout va bien", il a tout de même tenu à déplorer cette violence répétée. "Il faudrait surtout que ça s'arrête, ce serait bien", s'est-il exclamé. Ce dimanche 13 juin, Jean-Luc Mélenchon était invité sur le plateau de LCI et il est revenu sur cet incident, tout en étant très alarmiste concernant la présidentielle de 2022.

Jean-Luc Mélenchon redoute le pire pour 2022. Selon lui, cette campagne présidentielle sera "sale et violente", tout en ajoutant que cela avait déjà commencé. Le président de La France insoumise a également évoqué son enfarinage. "Je ne suis pas le seul à avoir pris de la farine [...] C'est une agression contre un droit constitutionnel : celui de manifester." Il a néanmoins expliqué la raison pour laquelle il ne désirait pas porter plainte. "J'estime que c'est au procureur de la République, à l'État, de dire s'il considère que c'est un problème qu'on ne puisse pas manifester sans se faire agresser." Il a tenu à préciser que pour lui, ce n'était pas "une affaire personnelle". Il souhaite que l'État "assume ses responsabilités". (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Elizabeth II heureuse : la reine accueille un nouveau membre dans sa famille
Roland Garros - Marion Bartoli : qui est son mari et père de sa fille, Yahya Boumediene ?
PHOTOS - Elizabeth II voit la vie en rose avec Jill et Joe Biden, pour un tea time à Windsor
Valérie Pécresse regrette une application de la loi si rapide pour Macron, mais pas pour tous
Meghan Markle et Harry : encore un mensonge démasqué sur la reine et Lilibet Diana

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles