La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 781,90
    -23,60 (-1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    14 206,59
    -71,78 (-0,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Mécontents, des salariés d’Amazon installent une guillotine devant la maison de Jeff Bezos

Cyprien Tardieu
·2 min de lecture
La guillotine devant le domicile Jeff Bezos
La guillotine devant le domicile Jeff Bezos

Quelques heures après avoir appris que la fortune de Jeff Bezos passait un nouveau cap historique, des salariés d’Amazon réclament une revalorisation salariale.

Jamais un homme n’aura été aussi riche. Mercredi, Jeff Bezos a vu sa fortune franchir la barre historique des 200 milliards de dollars pour s'établir à 202 milliards de dollars (environ 170 milliards d’euros). Une information qui est évidemment arrivée aux oreilles des salariés d’Amazon.

Dès le lendemain, plusieurs salariés ont fait part de leur mécontentement. Comment ? En installant une guillotine juste devant le domicile de leur patron multimilliardaire à Washington, comme ils l’avaient déjà fait en juin dernier.

Ils veulent 30 dollars de l’heure

En meneur de la revendication figure Chris Smalls. Cet ancien employé d’Amazon a été licencié par le géant du e-commerce en mars dernier suite à l’organisation d’une grève dans un entrepôt new-yorkais. Il y dénonçait les mauvaises conditions de travail et le non-respect des mesures sanitaires en plein Covid-19. Depuis, l’homme ne rate pas une occasion de railler son ex-patron.

Accompagné d’une centaine de personnes, l’homme a une nouvelle fois fustigé l’attitude de Jeff Bezos jeudi. “Donnez-moi une bonne raison pour laquelle nous ne méritons pas un salaire minimum de 30 dollars de l'heure alors que cet homme gagne 4 000 dollars par seconde”, a-t-il clamé dans un porte-voix, dans des propos relayés par BFM.

En octobre 2018, Amazon a augmenté son salaire minimum à 15 dollars de l'heure pour tous les employés. Rappelons que Jeff Bezos a ajouté 87 milliards de dollars à sa fortune en 2020 grâce à la très bonne santé de son entreprise pendant le confinement.

Ce contenu peut également vous intéresser :