Publicité
Marchés français ouverture 51 min
  • Dow Jones

    38 239,98
    +253,58 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    15 451,31
    +169,30 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    37 560,00
    +121,39 (+0,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,0648
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    16 809,89
    +298,20 (+1,81 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 556,12
    +295,79 (+0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 401,87
    -12,89 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    5 010,60
    +43,37 (+0,87 %)
     

Les salariés en arrêt maladie auront aussi droit aux congés payés, quand la location touristique vire au cauchemar… Le Flash éco du jour

Sophie Levy Ayoun

Du nouveau en termes de congés payés. Aujourd’hui, le code du travail ne permet pas aux salariés en arrêt maladie d’origine non professionnelle d’acquérir des congés payés, sauf si l’employeur le prévoit. Une disposition contraire au droit de l’Union européenne. Pour se conformer à ces règles, le gouvernement a déposé un amendement, adopté par l’Assemblée nationale lundi 18 mars. Cet amendement prévoit qu’un salarié aura le droit d’acquérir deux jours ouvrables de congés payés par mois, dans la limite de 24 jours.

Dépoussiérer les dispositifs de reconversion. Dans son projet d’accord sur l’emploi des seniors et les mobilités professionnelles, le Medef propose de remettre à plat les dispositifs existants pour les salariés en reconversion. Car selon l’organisation patronale, seulement «60 000 parcours de transition et reconversion sont financés par an au regard des 1,4 million de mobilités pouvant s’apparenter à des reconversions». Le Medef veut créer un parcours d’évolution professionnelle, aussi appelé «PEP». Notre journaliste Sarah Asali vous détaille son fonctionnement.

Les arnaques pullulent sur les sites de location touristique. Véronique, une cadre toulousaine, a été victime d’escrocs agissant sur Airbnb. Pour fêter sa retraite prochaine, elle a organisé un voyage aux Etats-Unis. Le supposé propriétaire d’un appartement new-yorkais lui a proposé de réserver son séjour via un autre site internet. A la clé, 600 euros d’économies. Véronique s’est alors acquittée des 2 400 euros (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Boeing : le constructeur moqué par Bruno Le Maire, qui préfère voler en Airbus
Fraude fiscale : Gabriel Attal annonce un record de 15,2 milliards d'euros de recouvrement en 2023
SpaceX : qu'est ce que Starshield, la version militarisée de Starlink ?
Européennes 2024 : quels sont les partis politiques les plus «écolos» ?
JO 2024 : les difficultés d’Atos vont-elles se répercuter sur les Jeux de Paris ?