La bourse ferme dans 7 h 23 min
  • CAC 40

    6 520,77
    -57,83 (-0,88 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 059,69
    -42,90 (-1,05 %)
     
  • Dow Jones

    35 144,31
    +82,76 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1784
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 797,70
    -1,50 (-0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    31 467,76
    -1 074,10 (-3,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    876,38
    -39,11 (-4,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,74
    -0,17 (-0,24 %)
     
  • DAX

    15 425,32
    -193,66 (-1,24 %)
     
  • FTSE 100

    6 941,08
    -84,35 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 840,71
    +3,72 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 422,30
    +10,51 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    27 970,22
    +136,93 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    24 961,16
    -1 231,16 (-4,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,3795
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Salarié expatrié: à quelle protection sociale avez-vous droit?

·2 min de lecture

DÉCRYPTAGE- Votre entreprise vous a offert un poste à l’étranger, voici ce qui change au niveau de votre protection sociale en tant que salarié expatrié.

Contrairement au salarié détaché, le salarié ne peut plus bénéficier d’emblée du régime français de Sécurité sociale ni du régime de retraite. Plusieurs cas de figure peuvent se présenter.

Vous avez été recruté directement par l’entreprise située à l’étranger, votre lien avec votre employeur initial est donc rompu. Votre contrat répond aux règles propres à votre pays d’accueil.

Votre entreprise d’origine vous a recruté pour le compte d’une filiale étrangère, votre contrat de travail français est suspendu pendant la durée de votre expatriation. Votre nouveau contrat avec la nouvelle entreprise doit inclure un avenant indiquant les conditions de votre expatriation. Ainsi, ce document précise la durée de l’expatriation, les conditions d’arrivée et de retour, les avantages dont vous bénéficiez, et votre salaire dans la devise du paiement.

Sachez que le régime social français est parmi les plus généreux en Europe et dans le monde. De nombreux pays ne proposent pas les mêmes avantages. Vous n’avez d’autres choix que de vous plier aux règles de votre pays d’accueil et donc de payer les frais rattachés à leur régime social, même s’il est peu avantageux.

Pour vous assurer d'avoir une bonne couverture sociale: accident, maladie, chômage, rapatriement, soins dentaires, frais hospitaliers…, sachez qu’il vous faudra probablement adhérer à une assurance privée proposée par votre entreprise, dont les coûts peuvent être onéreux. Pensez-y au moment de négocier votre contrat d’expatrié et demandez si ces frais peuvent être à la charge de l’employeur.

Par ailleurs, vous allez cotiser au système de retraite du pays où vous vous installez temporairement. Gardez bien les preuves de vos cotisations afin de les réclamer en temps voulu.

La Caisse des Français à l’étranger (CFE)

Si vous avez eu une proposition d’une mission à l’étranger de la part de votre employeur, négociez avec lui . Sachez notamment que vous pouvez continuer de payer des cotisations en France auprès de la Caisse des Fr[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles