La bourse est fermée

Salaires : quelles professions augmenter en priorité

Il y a quelque chose de pourri au royaume de la méritocratie et du service public. La France paie mal ses principaux serviteurs.

Cet article et le dossier associé sont à retrouver dans le magazine n°1185 en kiosques cette semaine "Pourquoi augmenter les salaires est la solution", disponible en ligne pour 3,49 euros seulement.

1) Une rallonge pour l’intérêt général

Il y a quelque chose de pourri au royaume de la méritocratie et du service public. La France paie mal ses principaux serviteurs. Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, le dit, Jean-Luc Mélenchon le scande, mais aussi… l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), organisme des pays développés peu réputé pour son surmoi marxiste. Nous sommes l’un des pays de l’OCDE qui paie le moins ses professeurs et ses infirmiers dans les hôpitaux. Inacceptable. Les dirigeants politiques, dont la priorité absolue lorsqu’ils sont au pouvoir est le respect des règles budgétaires européennes, ont successivement coupé dans les services publics de première nécessité. Les métiers qui ne créent pas directement de valeur marchande sont désormais dévalorisés économiquement. Mais pas auprès des Français, soucieux de conserver un service public de qualité avec des « serviteurs » décemment rémunérés. Rien d’étonnant, dans ce contexte, à voir les professionnels de santé et de l’Education nationale descendre dans la rue et battre le pavé au nom de l’intérêt général.

Les métiers à privilégier

Lire la suite