Marchés français ouverture 7 h 46 min
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 839,71
    -660,34 (-2,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1727
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    34 993,34
    -1 928,29 (-5,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 016,33
    -47,52 (-4,47 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

Salaires : le Medef s'attend à des hausses "significatives" début 2022

·1 min de lecture

Face aux difficultés de recrutement, Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef, s'attend à des augmentations de salaires "significatives" en début d'année prochaine.

Bonne nouvelle pour les salariés en 2022 ? Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, entrevoit "forcément" des augmentations de salaires en début d'année prochaine, étant donné les difficultés du recrutement, a-t-il expliqué ce mercredi 25 août, sur Franceinfo. "Je suis très frappé : tous les patrons que j'ai vus cet été, même avant l'été, leur sujet numéro un, ça n'est plus la pandémie, c'est le recrutement", a rapporté le président de la première organisation patronale française.

"Vu les difficultés de recrutement", particulièrement fortes dans les services, dont la restauration et l'hôtellerie, et le bâtiment, "il y aura forcément des augmentations (de salaires) assez significatives l'année prochaine", a estimé Geoffroy Roux de Bézieux, alors que les négociations salariales se déroulent en général en début d'année. Le président du Medef était interrogé sur une déclaration de Bruno Le Maire, ce lundi sur France 2. Le ministre de l'Economie avait invité à "se reposer la question de la meilleure rémunération", afin que la croissance "profite à tout le monde, sans exception, même les plus faibles, même les moins qualifiés, tous ceux qui ont été aux avant-postes de la crise".

"Ça peut passer par les salaires, ça peut passer par les primes, ça peut passer par l'intéressement, la participation, l'actionnariat salarié que nous avons défendu massivement depuis le début de ce quinquennat", avait avancé le ministre. De son côté, Geoffroy Roux de Bézieux note que le pouvoir d'achat (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi le télétravail a rendu les "chief happiness officers" encore plus indispensables
Télétravail : que faire si mes collaborateurs rechignent à revenir au bureau ?
Fonction publique : voici à partir de quand l’indemnité de télétravail sera versée
Salaires : au Royaume-Uni, les femmes gagnent 4 fois moins que les hommes dans les conseils d'administration
Télétravail obligatoire, liberté renforcée… les scénarios à l’étude pour septembre en entreprise

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles