La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 699,88
    -317,43 (-1,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Les salaires des Français ont augmenté en 2022 mais moins que l’inflation

© Vincent Loison/SIPA

Cela aurait pu s'apparenter à une bonne nouvelle sur le papier : selon plusieurs cabinets économiques, citées par Le Monde, les salaires des Français ont augmenté de 2,5 % à 3 % en 2022. Mais, cette hausse des salaires ne compense pas l'inflation . Selon les données provisoires publiées mercredi par l'Insee, l'inflation s'établit à 5,8 % en août, soit légèrement moins qu'en juillet où elle s'était établie à 6,1 %. Il s'agit du premier ralentissement de la hausse des prix à la consommation en France en glissement annuel depuis juillet 2021.

« Le Smic, rapporté à l'inflation, a diminué de 3,1 % sur un an »

La Dares, le service statistiques du ministère du Travail, expliquait de son côté le 12 août dernier que « le salaire mensuel dans le secteur privé avait augmenté de 3 % en un an ». Mais « ces évolutions doivent être mises en regard de l'inflation », expliquait l'organisme dans un communiqué.

Lire aussi - L’inflation devrait grimper à 10 % dans les supermarchés d'ici la fin de l’année

Toujours selon la Dares, « le salaire mensuel de base, rapporté à l'inflation et en euros constants, a ainsi diminué de 3,1 % sur un an et même de 3,6 % pour les professions intermédiaires, et 3,7 % pour les cadres ».

Le recours massif aux primes défiscalisées

Pour aider leurs salariés qui ont logiquement vu leur pouvoir d'achat baisser avec l'inflation (-1,2 % au deuxième trimestre 2022, selon l'Insee), les entreprises interrogées dans le cadre de l'enquête du Monde ont eu recours massivement a...


Lire la suite sur LeJDD