Publicité
La bourse ferme dans 6 h 25 min
  • CAC 40

    7 870,64
    +58,55 (+0,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,41
    +52,10 (+1,09 %)
     
  • Dow Jones

    38 612,24
    +48,44 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,0853
    +0,0031 (+0,28 %)
     
  • Gold future

    2 040,60
    +6,30 (+0,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 820,49
    +624,02 (+1,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,20
    +0,29 (+0,37 %)
     
  • DAX

    17 307,05
    +188,93 (+1,10 %)
     
  • FTSE 100

    7 665,62
    +3,11 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 580,87
    -49,91 (-0,32 %)
     
  • S&P 500

    4 981,80
    +6,29 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,52 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 742,95
    +239,85 (+1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Salaires : comment les enseignants des lycées professionnels pourront toucher 7.500 euros de plus par an

EFStock/Adobe Stock

Pour Emmanuel Macron, ce n’est pas une simple réforme, c’est une "cause nationale". Depuis le lycée technologique et professionnel Palissy de Saintes, le président a annoncé l’investissement supplémentaire de l’État à hauteur d’un milliard d’euros par an pour revaloriser la voie professionnelle, touchée par le décrochage scolaire et les difficultés d’insertion professionnelle. En effet, seul un quart des élèves titulaires d’un CAP trouvent un emploi dans l’année qui suit l’obtention de leur diplôme. "Si nous ne faisons rien, nous perpétuons un système qui ne marche pas", a-t-il déclaré.

La réforme, qui se déploiera progressivement dès la rentrée scolaire 2023, a trois objectifs pour renforcer l’attrait de la filière professionnelle et en faire “une voie d’avenir” : lutter contre le décrochage et l’absentéisme, aller vers "100% d’insertion professionnelle", et mieux reconnaître l’engagement des enseignants. Après avoir évoqué l’indemnisation des stages et la refonte de la carte des formations, Emmanuel Macron a annoncé la possibilité pour les enseignants de toucher "jusqu’à 7.500 euros bruts par an". Soit deux fois plus que le pacte auquel peuvent prétendre les professeurs de lycée général et technologique (3.750 euros). Cette augmentation en lycée professionnel viendra d’ailleurs en supplément de la revalorisation inconditionnelle promise à l’ensemble des filières par Pap Ndiaye, ministre de l’Education nationale, "de 100 à 230 euros nets par mois".

Cette revalorisation s’effectue (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Salaire : le top 10 des jobs saisonniers qui paient le mieux dans votre région
Fonctionnaires : le ministre Guerini veut parler des hausses de salaires avec les syndicats avant l'été
Environnement : les Français de plus en plus attentifs à l'engagement des entreprises
Pôle emploi : nouvelle alerte sur la situation des salariés démissionnaires
Comment finir sa lettre de motivation ?