La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 719,43
    +492,40 (+1,40 %)
     
  • Nasdaq

    15 686,92
    +461,76 (+3,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 455,60
    +528,23 (+1,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1278
    -0,0009 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    23 983,66
    +634,28 (+2,72 %)
     
  • BTC-EUR

    44 900,00
    +45,71 (+0,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 308,39
    -12,89 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    4 686,75
    +95,08 (+2,07 %)
     

Salaires: Après Decathlon, Leroy Merlin rattrapé par des tensions sociales

·2 min de lecture

Comme Decathlon il y a quelques semaines, les tensions sociales sont au maximum chez Leroy Merlin, autre enseigne du groupe familial Mulliez de 25 000 salariés. Aucune des cinq organisations syndicales n’a signé l’accord sur les salaires. Après des années exceptionnelles, les salariés réclament un meilleur partage des bénéfices dans un contexte de très forte inflation.

C’est historique, Leroy Merlin va enregistrer les meilleures performances de son histoire. Jamais les Français n’ont autant bricolé que ces derniers mois. Les confinements successifs ont porté comme jamais les activités de bricolage et de jardinage. D'ailleurs, les Français apprécient cette enseigne . Si bien que Leroy Merlin, leader en France dans son secteur s’en sort, cette année avec des performances record. Ce distributeur propriété de la famille Mulliez devrait enregistrer un chiffre d’affaires mondial de l’ordre de 9 milliards et récolter pas moins de 800 millions d’euros de bénéfices. Voilà qui devrait réjouir les salariés de ce groupe d’autant que Leroy Merlin dispose depuis des années d’un solide programme de participation et d’intéressement.

Pourtant rarement le dialogue social n’a été si compliqué que ces dernières semaines. Alors que l’inflation bat des records en France, les organisations syndicales ont été invitées à participer, comme chaque année aux négociations annuelles obligatoires. "Nous espérions un geste fort de la direction qui vienne récompenser les deux années exceptionnelles de l’entreprise et réponde au , aujourd’hui nous sommes déçus et en colère", souligne un représentant syndical. La direction propose néanmoins une augmentation de 2% avec un minimum plancher de 40 euros et le doublement de la prime énergie à 200 euros. "Cette prime concerne environ 60 à 70% de nos personnels", précise Sébastien Jenvrin, DRH de Leroy Merlin qui prend la peine de rajouter que "des élections professionnelles auront lieu en mars prochain: les organisations syndicales sont en campagne, c'est important d'en avoir conscience".

Bonus des dirigeants

Aucune des cinq organisations syndicales emmenées par le leader CFTC (42%) n’a signé ce protocole d’accord pourtant pas totalement inconséquent. Alors qu’est-ce qui a mis le feu aux poudres? Pourquoi les syndicats s’apprêtent-ils à mener des opérations coups de poing de blocage de sites stratégiques ce qui serait in[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles