La bourse ferme dans 3 min

Salaire : quelles primes déclarer aux impôts ?

Benoît LETY

Prime de salaire « classique » : à déclarer

Rien à voir avec le casse-tête de l’année 2018 ! Le passage au prélèvement à la source et la fameuse « année blanche » des revenus 2018 ont fortement compliqué la tâche l’an passé : il fallait trier les primes exceptionnelles et les bonus habituels. Retour à la normale avec les primes, gratifications ou variables de salaire perçues en 2019 : elles intègrent toutes votre salaire imposable, tout simplement. Si cette prime a été intégrée à votre bulletin de décembre, elle est théoriquement prise en compte dans le « salaire net imposable » annuel figurant sur ce même bulletin, et elle a déjà subi le prélèvement à la source : il vous restera à la déclarer (en vous basant sur le « net imposable » annuel), au printemps prochain, avec l'ensemble de vos revenus 2019.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Immobilier : l'achat plus facile que la location ?
- Carte bancaire prépayée : le seuil d'anonymat abaissé à 150 euros
- Garde d'enfant : des aides financières bonifiées d'au moins 30 % pour certains parents