Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 194,40
    -297,40 (-0,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Salaire : combien gagne un agriculteur ?

Salaire : combien gagne un agriculteur ?

100 000 exploitations agricoles ont disparu en France ces dix dernières années, selon le ministère de l’agriculture. Population vieillissante, charges de travail trop lourdes, faibles revenus ou encore absence de congés… Le métier d’agriculteur peine à séduire les jeunes. Et les reports répétés du projet de loi «en faveur du renouvellement des générations en agriculture» ne font qu’aggraver le désintérêt des plus jeunes à reprendre les exploitations existantes.

Une situation qui pousse aujourd’hui la profession à un point de bascule important : depuis le 17 janvier, une vague de protestations a vu le jour, où des dizaines d’agriculteurs bloquent plusieurs autoroutes partout dans le pays. Entre hausses des charges qui asphyxient les propriétés agricoles et normes environnementales absentes de compensation financière, la situation des exploitants est parfois critique.

La rémunération des agriculteurs peut se faire selon plusieurs méthodes : en vente directe, via des contrats avec les industriels ou bien au sein d’une coopérative. S’ils sont en coopérative, le principe de rémunération se basera sur le partage des bénéfices, définis selon la quantité et la valeur des produits qu’ils ont fournis. Mais pour beaucoup d’agriculteurs, ce n’est pas suffisant : «tout ce qu’on perçoit des coopératives part en réalité dans les charges de l’exploitation : gasoil, cotisations, assurances…», déplore David, jeune agriculteur ayant repris le domaine de ses grands-parents en 2014. En fin de compte, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Agriculteur à la retraite, Alain continue de travailler à la ferme pour joindre les deux bouts
GoWork : un outil digital pour mieux connaître un employeur !
Ai-je le droit de ne pas respecter un objectif professionnel rédigé en anglais ?
Neige et verglas : glissade, collision sur la route… s’agit-il d’un accident du travail ?
Salaire : combien gagne un kiné ?