La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 183,54
    -295,02 (-1,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Salaire des enseignants : ce que vous pourriez gagner avec la future revalorisation

lordn/Adobe Stock

Une promesse qui se concrétise. Ce mardi 24 janvier, le ministère de l'Éducation nationale a présenté aux syndicats deux scénarios de revalorisation des salaires des enseignants, promesse de campagne d'Emmanuel Macron que l'exécutif a concrétisée dans le budget 2023. Les concertations ont repris la semaine dernière, après une première phase à l'automne. Elles ont porté mardi sur la partie "socle" (inconditionnelle) des hausses, avant une réunion début février sur la partie "pacte", liée à de nouvelles missions.

Lors de la réunion, le ministère a présenté deux scénarios de ventilation de l'enveloppe budgétaire annoncée (635 millions en 2023 pour une revalorisation au 1er septembre), selon un document transmis aux organisations syndicales. Les hypothèses prévoient, comme déjà annoncé, un salaire autour de 2.000 euros net mensuels pour les nouveaux titulaires et une hausse de rémunération par la suite pour tous les corps (enseignants, conseillers principaux d'éducation et psychologues de l'Éducation nationale), mais plus importante pour les débuts et milieux de carrières.

Dans la première hypothèse, les enseignants ayant atteint les grades de "hors classe" et de "classe exceptionnelle" avec plus de 25 ans d'ancienneté seraient exclus de la revalorisation "socle", tandis que dans la seconde, ils y auraient droit mais cela conduirait à réduire le niveau de la revalorisation accordée aux autres enseignants.

Concrètement, les enseignants ayant entre un et deux ans d'ancienneté gagneraient, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le top 10 des métiers qui recruteront d’ici 2030, région par région
Tsunami, judo… connaissez-vous vraiment les japonismes suivants ?
SNCF : un employé licencié après avoir mis en lumière des problèmes de facturation ?
À quelques années de la retraite, votre entreprise vous a poussé vers la sortie ? Témoignez !
Justine Hutteau, fondatrice de Respire : “La clé de notre succès, c’est notre communauté”