Publicité
Marchés français ouverture 8 h 41 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0862
    +0,0013 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 066,31
    +931,02 (+1,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 498,10
    +13,91 (+0,94 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Salaire des enseignants : ce que vous allez gagner au 1er septembre, profil par profil

Syda Productions/Adobe Stock

Plus aucun professeur titulaire ne sera payé moins de 2.000 euros net par mois. C’est la promesse d’Emmanuel Macron, réitérée ce lundi 28 août par le ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse Gabriel Attal lors de sa conférence de presse de rentrée. À partir du 1er septembre, l’ensemble des 853.700 enseignants du premier et du second degré seront revalorisés de 125 jusqu’à 250 euros net par mois. “Ces revalorisations, nous vous les devons”, a assuré le ministre nommé rue de Grenelle fin juillet. Les augmentations sont principalement dues au doublement de l’indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves (Isae), versée aux professeurs des écoles, et de l’indemnité de suivi et d’orientation des élèves (Isoe), attribuée aux enseignants de collèges et lycées. Soit un gain d’au moins 2.550 euros brut par an pour tous les enseignants.

En complément, la prime d’attractivité est aussi revalorisée pendant les 15 premières années de carrière (jusqu’à l’échelon 7 inclus). Cela garantit ainsi un salaire d’au moins 2.000 euros net par mois en début de carrière pour tous les professeurs titulaires, conseillers principaux d’éducation et psychologues de l’éducation nationale. À noter que la revalorisation du point d’indice de la fonction publique, survenue au 1er juillet, est aussi incluse dans les montants des revalorisations présentés ce lundi par le ministère.

Prenons l’exemple d’une professeure des écoles qui vient d’être titularisée en classe normale, échelon 2. Si le salaire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite