Publicité
La bourse ferme dans 50 min
  • CAC 40

    8 107,71
    +15,60 (+0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 042,82
    +17,65 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 444,62
    -226,42 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0840
    +0,0013 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    2 352,70
    -40,20 (-1,68 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 644,13
    -1 786,38 (-2,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 471,79
    -30,88 (-2,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,96
    +0,39 (+0,50 %)
     
  • DAX

    18 685,16
    +4,96 (+0,03 %)
     
  • FTSE 100

    8 351,96
    -18,37 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 925,33
    +123,78 (+0,74 %)
     
  • S&P 500

    5 317,41
    +10,40 (+0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,2720
    -0,0000 (-0,00 %)
     

"On sait qui je suis", Galtier répond aux accusations de racisme et se défend sur le ramadan

"On sait qui je suis", Galtier répond aux accusations de racisme et se défend sur le ramadan

Christophe Galtier sort du silence, trois mois avant son jugement. L'ex-coach du Gym sera entendu le 15 décembre prochain au tribunal correctionnel de Nice pour "harcèlement moral et discrimination à raison de l'appartenance ou de la non appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation ou une prétendue race ou religion déterminée". Des faits qui seraient intervenus au cours de la saison 2021-2022.

"Le char à voile, c'est de l'humour à faire entre nous et pas à faire un public"

"Je n'ai pas eu de prise de parole auparavant parce qu'il y a eu un tel déferlement médiatique sur des sujets aussi sensibles, se justifie Galtier ce dimanche soir au micro de Canal+. C'est très difficile à supporter, d'autant plus que j'estime que c'est injuste. J'ai accusé le coup, mais maintenant, je suis très combatif".

"Le char à voile, c'est de l'humour à faire entre nous et pas à faire un public. Je fais très attention à la planète", évoque-t-il d'abord, à propos de sa déclaration polémique en septembre 2022. Avant de répondre aux accusations de racisme dont il fait l'objet.

"Je ne suis pas accusé de racisme"

"C'est faux, archi faux, tente-t-il de balayer. Les gens du football, les joueurs et dirigeants me connaissent. On sait qui je suis. Évidemment, dans une telle affaire, on retient cette phrase, pas tous les gens qui ont apporté leur soutien (...) Je vais m'expliquer au mois de décembre. Je ne suis pas accusé de racisme. La première (accusation), c'est pour harcèlement moral, la deuxième (pour) discrimination sur certains joueurs".

PUBLICITÉ

Dans un mail envoyé à INEOS, propriétaire de l'OGC Nice, l'ancien directeur technique du football Julien Fournier l'accusait effectivement de racisme. "Il m'a répondu que je devais tenir compte de la réalité 'de la ville' et qu’en effet on ne pouvait pas avoir autant de noirs et de musulmans dans l’équipe", avait écrit Fournier dans son courrier.

"Mes joueurs ont géré le ramadan comme ils l'ont souhaité"

Le coach de 57 ans, qui confirme avoir eu des propositions cet été, parle ensuite de la période du ramadan à Nice, où il aurait contraint certains joueurs à rompre leur jeûne. "En tant qu'entraîneur, je n'ai qu'une obsession: la santé des joueurs et la performance de mon équipe, poursuit-il. Mes joueurs ont géré le ramadan comme ils l'ont souhaité. Et ils ont tous joué (...) Je n'accepte pas d'entendre dire que Christiphe Galtier est raciste. Je suis l'opposé de ça. Je suis resté droit, debout".

Enfin, Christophe Galtier revient aussi sur son départ du PSG à la fin de la saison dernière. "Je n'ai gardé que le bon, affirme-t-il. J'ai beaucoup de bons souvenirs de ma période au PSG. J'ai travaillé avec un très bon groupe. Au PSG, tout est amplifié. Une parole est un roman, un geste est un film. Je suis fier d'avoir participé à ce 11e titre historique. Après avoir entraîné le PSG, on n'est plus le même".

Article original publié sur RMC Sport