La bourse ferme dans 3 h 47 min
  • CAC 40

    6 723,65
    -52,60 (-0,78 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 071,80
    -37,71 (-0,92 %)
     
  • Dow Jones

    35 135,94
    +236,60 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1357
    +0,0064 (+0,57 %)
     
  • Gold future

    1 794,90
    +9,70 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    51 189,95
    +587,19 (+1,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 473,76
    +44,83 (+3,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,25
    -1,70 (-2,43 %)
     
  • DAX

    15 132,35
    -148,51 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 068,00
    -41,95 (-0,59 %)
     
  • Nasdaq

    15 782,83
    +291,18 (+1,88 %)
     
  • S&P 500

    4 655,27
    +60,65 (+1,32 %)
     
  • Nikkei 225

    27 821,76
    -462,16 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 475,26
    -376,98 (-1,58 %)
     
  • GBP/USD

    1,3338
    +0,0026 (+0,20 %)
     

Saint-Etienne dernier de L1 : les Verts au pied du mur

·1 min de lecture

Les Verts au pied du mur. On parle foot, pas politique. St Etienne, bon dernier de Ligue 1 après 10 journées, reçoit Angers ce soir. Les Stéphanois n’ont plus le droit à l’erreur sinon la Ligue 2 leur tend les bras. Virginie Phulpin a l’impression de voir un fleuron du football français couler en silence. 

St Etienne, c’est le Titanic qui heurte un iceberg toutes les semaines. Une fierté nationale, un club qui aura toujours une place dans le coeur des Français, la madeleine verte des amoureux du ballon. Mais une équipe qui sombre de journée en journée avec une absence de réaction à tous les étages. Enfin, si, les supporters des Verts sont fidèles au poste, eux. Ils continuent à pousser leurs joueurs comme s’ils croyaient encore au sursaut. Et en soi, c’est assez admirable tant ils semblent seuls au monde. Leurs chants résonnent dans les tribunes comme la musique de l’orchestre du Titanic. Chaque match est un couperet maintenant pour les Stéphanois, avec la Ligue 2 en menace de plus en plus concrète. 10 journées disputées, aucune victoire, quatre nuls et six défaites. Il y a des chiffres cruels qu’un derby réussi face à Lyon il y a 15 jours ne peut effacer. Oui, ce derby, c’est le seul moment où on a aperçu un semblant de vie dans cette équipe. Mais elle est aussitôt retombée dans son apathie.

L’effectif n’est pas forcément à la hauteur, et les joueurs oscillent entre insuffisances et indifférence. Et c’est quand même dingue, quand on joue dans un club aussi mythique que St E...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles