La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    53 603,26
    +1 970,64 (+3,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Saint-Brieuc : l’ancien élu prétendait être infirmier pour pouvoir piquer des femmes

·1 min de lecture

Le corps médical est supposé respecter la confiance des patients, pour qui le passage en cabinet n’est pas forcément simple. Ça n’a pas été le cas pour ceux de Nicolas Gonidec, élu de la ville de Quimper (Finistère), dont le procès s’est tenu mardi 12 octobre. Il a été condamné par le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc à trois ans de prison, dont deux ans avec sursis probatoire, comme le rapportent Le Télégramme et France 3 Bretagne. Obsédé par les femmes et leurs veines, il se faisait passer pour un infirmier à leur insu.

En février 2021, un premier article a été publié par nos confrères du Télégramme. Il faisait suite à la reconnaissance préalable de culpabilité de Nicolas Gonidec après la plainte d’une victime. Il avait alors reconnu les faits et promis à la justice qu’il ne s'était pas fait passer pour un infirmier auprès d’autres femmes. Plusieurs lectrices du journal local breton avaient toutefois été interloquées et avaient contacté la gendarmerie de Rostrenen, dans le Finistère.

Lors de sa convocation devant la justice, le 12 octobre, la présidente du tribunal, Stéphanie Guéguan, a décrit les faits "hallucinants" dont s’est rendu coupable ce faux infirmier. Son mode opératoire consistait à repérer ses futures victimes – toujours des femmes – pour les convaincre qu’il menait une étude sur le stress. Après les avoir attirées dans ses filets, il les soumettait à un protocole, filmé, comprenant notamment des prises de sang et des piqûres sans injection. L’une de ses victimes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Paris, Toulouse... ces villes qui bidouillent pour rester sous les 35 heures
Taux d'intérêt : réduction d'achats d'actifs en vue pour la Fed
Retraite : les perdants de l’allongement de la durée de cotisation, la galère des jeunes pour toucher les aides d’Action Logement... Le flash éco du jour
Brexit : les propositions de l'UE pour apaiser les tensions avec le Royaume-Uni
CSA, AMF, HADOPI… les généreuses rémunérations des patrons d'autorités administratives

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles